Nice : une chapelle orthodoxe défendue par le champion de tennis Djokovic échappe à l'expulsion

Située dans le quartier du port à Nice, cette chapelle est située au rez-de-chaussée d'un immeuble. Le tribunal d'instance de Nice a rejeté une demande d'expulsion en référé demandée par les héritiers de la propriétaire qui ont vendu la totalité du bâtiment à des promoteurs.  
Menacée par une vente,  cette chapelle orthodoxe de Nice bénéficie d'un sursis.
Menacée par une vente, cette chapelle orthodoxe de Nice bénéficie d'un sursis. © Y.FOURNIGAUT / FTV
Difficile d'imaginer qu'à Nice, au 3 rue Fodéré dans le quartier du Port, il existe une chapelle orthodoxe au rez-de-chaussée d'un immeuble, dans un espace autrefois dédié au stockage de charbon.
 
Cette chapelle est située ans le quartier du Port à Nice.
Cette chapelle est située ans le quartier du Port à Nice. © Y.FOURNIGAULT / FTV

Depuis 50 ans, cette chapelle de la Dormition de la Vierge est unique en son genre, et elle rattachée au diocèse d'Europe occidentale du Patriarcat de Serbie. Et un Serbe célèbre, Novak Djokovic vient de Monaco, son pays de résidence en voisin, parfois en famille dans cette chapelle. 
 
Voir cette publication sur Instagram

Stefan and I visited a very special Serbian church in Nice. It’s a small place where the Serbian community and culture are nurtured. Families get together every second Sunday and spend real quality time together. Teachers volunteer to play with kids - they read a story and then create a theatre like show to breath life into the words they read. Stefan and I were participating in it as a Red Haired Lion and little Lamb 🦁🐑 It was wonderful to be part of this special day where Serbian families gather and share beautiful moments ❤️😃🙏🇷🇸

Une publication partagée par Novak Djokovic (@djokernole) le


Le champion de tennis est bien décidé à faire vivre ce lieu de culte, menacé de fermeture. Au point qu'il finance les frais de justice.
L'association cultuelle était assignée devant la justice par les six héritiers de la propriétaire  qui se prévalaient d'un bail arrivé à échéance le 31 août 2018.
Mais saisie en référé, la justice a rejeté leur demande d'expulsion suite à la vente de l'immeuble à des promoteurs. Pour elle, il n'y a pas d'urgence, le tribunal d'instance statuera sur le fond d'ici Noël.


REPORTAGE: H.FRANCE Y. FOURNIGAULT ET P.PAURON 

Le diocèse serbe cherche des fonds

 

On est acquéreur mais pas d'accord sur le prix d'environ 250.000 euros. Le diocèse serbe cherche maintenant des fonds


précise le responsable de l'association cultuelle Bertrand Bouissou.
 
Cette petite chapelle est pour l'instant en sursis.
Cette petite chapelle est pour l'instant en sursis. © Y.Fournigault / FTV

Il espère trouver une entente financière satisfaisante pour toutes les parties. Le lieu incite au recueillement : les murs sont ornés de fresques par Eugraph Kovalesky, iconographe et théologien russe, militant d'une renaissance du culte orthodoxe d'Occident et qui a fondé plusieurs petites chapelles en France et en Suisse, selon Bertrand Bouissou.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société