Nice: La responsable du centre de vidéosurveillance porte plainte contre le Ministre de l'Intérieur

Avec cette plainte déposée le 2 mars dernier, Sandra Bertin veut qu'un juge d'instruction enquête sur les pressions dont elle dit avoir été victime pendant l'établissement d'un rapport sur l'attentat du 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice.

Elle ne désarme pas. Sandra Bertin, policière municipale à Nice, responsable du centre de vidéoprotection, était en poste le soir du 14 juillet 2016, ce soir funeste de l'attentat terroriste qui, sur la promenade des anglais, a coûté la vie à 86 personnes, en faisant des centaines de victimes. 
Très vite, elle dénonce des pressions subies par le cabinet du ministère de l'intérieur pour qu'elle établisse un rapport modifiable sur la chronologie de la soirée,  mais le parquet classera l'affaire sans suite.
Sandra Bertin a décidé de passé à la vitesse supérieure. Cette fois, le 2 mars dernier, elle a porté plainte pour abus d'autorité, avec  constitution de partie civile, ce qui suppose la désignation d'un juge d'instruction. Elle est défendue par maître Adrien Verrier.

 

CONVOQUEE DEVANT LA JUSTICE EN JUIN


Sandra Bertin comparaîtra devant la justice pour accusations mensongères le 7 juin prochain. Bernard Cazeneuve a utilisé la voie de citation directe à son encontre.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité