Cet article date de plus de 4 ans

L’œillet, fleur de la Côte

C'est la culture emblématique de la région niçoise. Dans les années 1900, les oeillets recouvraient les collines niçoises et faisaient vivre plus d'une centaine d'horticulteurs. Aujourd'hui ils ne sont plus que quatre et un seul à essayer  de créer de nouvelles variétés.
L’œillet, fleur niçoise par excellence
L’œillet, fleur niçoise par excellence © France 3 Côte d'Azur
Savez vous que pour créer une nouvelle variété d'oeillet , il faut extraire le pollen  avec une grande dextérité, puis l'étaler sur le pistil de la fleur et ainsi la féconder ?

Comment féconder une fleur... avec patience et dextérité
Comment féconder une fleur... avec patience et dextérité © France 3 Côte d'Azur

Cette technique ancestrale, apprise avec son père, Pierre Lanari la pratique à Cagnes sur mer, non loin de Nice, dans les Alpes-Maritimes. Il et le dernier horticulteur du département à créer de nouvelles variétés d'oeillets.

4 PRODUCTEURS DANS LES ALPES-MARITIMES

Autrefois fleur emblématique de Nice, l'oeillet  n'a plus guère la cote. Quatre producteurs seulement cultivent ce qui fut l'essentiel de l'horticulture azuréenne. La concurrence de l'étranger, la difficulté du travail ont découragé les jeunes générations, qui ont préféré diversifié leur culture.


REPORTAGE C.FAZI, B.LOTH, M.DANIEL ET N.BRANCATO

durée de la vidéo: 02 min 46
Série : A Fleur de côte avec l'oeillet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie à l'antenne vos rendez-vous