• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Opération anti-terroriste à Nice: une personne relâchée

Lundi, dix interpellations ont été effectuées par la direction centrale de la police judiciaire "dans plusieurs quartiers de Nice".
Lundi, dix interpellations ont été effectuées par la direction centrale de la police judiciaire "dans plusieurs quartiers de Nice".

La personne interpellée à Nantes vendredi a été relâchée hier soir. Il reste donc 10 personnes en garde à vue à Nice. Elles sont albanaises, françaises et tunisiennes et connues pour cambriolages, recels et stupéfiants.

Par Olivier Le Creurer

Onze hommes ont été interpellés, à Nice et à Nantes, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis à Nice le 14 juillet, soupçonnés d'avoir aidé l'auteur de l'attaque à se procurer des armes,

"Ce sont des gens qui étaient en relation avec ceux arrêtés en juillet dans le cadre de la fourniture des armes pour l'auteur de l'attentat (...). On essaye de tirer tous les fils de l'enquête. Le Nantais habitait Nice auparavant", a précisé la source proche du dossier. "Ils n'ont pas forcément eu connaissance de l'attentat, mais ils font partie du milieu délictuel de droit commun, notamment des filières d'approvisionnement en armes. On essaie de remonter les réseaux et là, on est un cran au-dessus", a-t-on ajouté de même source.

La garde à vue peut durer quatre jours, comme le prévoit la législation antiterroriste. Certains pourraient être présentés au juge d'instruction parisien pour association de malfaiteurs, infraction à la législation sur le port d'armes et éventuellement sur les stupéfiants.

A lire aussi

Sur le même sujet

Karine Jouglas (06)

Les + Lus