Paris-Nice: l'Allemand Marcel Kittel remporte la 2ème étape au sprint

Marcel Kittel a remporté la 2ème étape de Paris-Nice / © JEFF PACHOUD / AFP
Marcel Kittel a remporté la 2ème étape de Paris-Nice / © JEFF PACHOUD / AFP

L'Allemand Marcel Kittel (Argos) a remporté au sprint la deuxième étape de Paris-Nice dans une arrivée jugée en faux-plat montant, mardi à Cérilly (centre). Kittel a devancé l'Italien Elia Viviani (Cannondale) qui a endossé le maillot jaune de leader après cette étape de 200,5 kilomètres.

Par Olivier Le Creurer avec l'AFP

Le champion de France Nacer Bouhanni, qui portait la tenue de leader au départ de Vimory, a chuté à quelque 58 kilomètres de l'arrivée. Souffrant d'une coupure à une lèvre et d'un traumatisme à la main droite, il a été contraint à l'abandon. Le peloton s'est présenté groupé au seuil des derniers kilomètres.
Le classement de l'étape:
1. Marcel Kittel (GER/Argos), les 200,5 km en 5 h 42:18.
  2. Elia Viviani (ITA/CAN)                           m.t.
  3. Leigh Howard (AUS/ORI)                      m.t.
  4. Borut Bozic (SLO/AST)                         m.t.
  5. Samuel Dumoulin (FRA/COF)              m.t.
  6. Gianni Meersman (BEL/OPQ)              m.t.
  7. Romain Feillu (FRA/VAC)                    m.t.
  8. Jens Debusschere (BEL/LTB)             m.t.
  9. Jose Joaquin Rojas (ESP/MOV)          m.t.
10. Tony Gallopin (FRA/RSH)                   m.t.
La photofinish de la 2ème étape / © ASO
La photofinish de la 2ème étape / © ASO
Le classement général:
 / © ASO
/ © ASO

Mercredi, la troisième étape se dispute entre Châtel-Guyon et Brioude, sur 170,5 kilomètres, avec une côte de 2e catégorie située à 15 kilomètres de l'arrivée.

Les déclarations

Marcel Kittel (GER/Argos), vainqueur: "Je suis très heureux d'avoir eu cette opportunité. Après la première étape, j'étais très déçu de ne pas avoir pu défendre mes chances, j'avais crevé à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. C'est important pour moi de gagner dans une course WorldTour (1re division), de le faire tôt dans la saison. Dans le sprint, il fallait patienter longtemps avant de se lancer. J'ai attendu jusqu'après les 200 derniers mètres. Mais comme c'était un faux-plat montant, c'était la bonne option. C'était peut-être, sans doute, la dernière possibilité de gagner dans Paris-Nice cette année. Maintenant, mon objectif est de bien terminer la course. Bouhanni ? c'est un très bon sprinteur. Je l'ai vu chuter. J'espère qu'il se remettra vite."

Elia Viviani (ITA/Cannondale), 2e de l'étape et nouveau leader: "C'est une grande satisfaction d'avoir le maillot jaune, qui était mon objectif. C'est pour cette raison que j'ai disputé le sprint bonification au premier passage sur la ligne. Je n'ai pas gagné l'étape mais Kittel était très fort, trop fort pour moi aujourd'hui. J'ai regardé le profil de la prochaine étape. Ce sera difficile de conserver le maillot mais j'ai une bonne équipe, je vais essayer. "

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus