Popping Astiko, le Niçois qui danse pour les enfants malades

Ludovic Balade, alias Popping Astiko, se produit dans un clip réalisé devant la baie des Anges à Nice. Une façon de faire connaître le popping, une danse de rue, en même temps que son action pour les petits à l'hôpital.
Le popping, c'est la contraction et la décontraction des muscles en rythme. Cette discipline impressionnante pour le spectateur, donne un aspect désarticulé. Ludovic Balade, 35 ans, l'a apprise sur le parvis du musée d'art moderne et d'art contemporain, le MAMAC à Nice. Il avait alors 17 ans, et il est tombé amoureux de cette discipline qu'il pratique depuis avec intensité.
 

Un clip


La suite ? Ludovic a pris un nom de scène, Popping Astiko. Popping comme la danse, Astiko car il est hyperlaxe, c'est à dire d'une souplesse extrême, comme un asticot !
En fin d'année 2018, ce fan de l'OGC Nice a dansé, maillot des Aiglons sur le dos, dans un clip réalisé par un ami, Ismaël. Il n'a fallu que quelques minutes pour tourner devant la structure de #ILoveNICE. Quelques  effet spéciaux plus tard, voici le résultat :
 
Son rêve ? Se produire pendant une mi-temps d'un match de l'OGC Nice, à l'Allianz Riviera. Sa passion pour ce club est née quand il avait sept ans. Il a assisté à un derby Nice Monaco au stade du Ray. Il en parle encore avec des trémolos dans la voix !
 

Un engagement auprès des enfants malades


Ludovic le confie volontiers, son engagement concerne avant tout les enfants malades. Il organise des collectes de jouets au moment de Noël, et n'hésite pas à se produire pour des associations. En attendant de vivre de son art, il souhaite faire connaître la danse urbaine... et recherche un travail dans la restauration. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture danse