Réintroduction du loup : Christian Estrosi condamné pour diffamation en appel

© VALERY HACHE / AFP
© VALERY HACHE / AFP

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé jeudi la condamnation de Christian Estrosi (LR) pour diffamation après ses propos sur la réintroduction du loup dans le massif du Mercantour. 

Par avec AFP

Le maire de Nice, poursuivi par SNE-FSU Syndicat National de l'Environnement, a été reconnu coupable de diffamation envers un corps de fonctionnaires, selon un communiqué du SNE-FSU.
"En 1992, le loup a été réintroduit artificiellement par des fonctionnaires de l'État et par des gardes du parc du Mercantour", avait déclaré M. Estrosi selon des propos retranscrits dans Nice Matin.

Au mois d'aout 2014 une plainte avait été déposée par le Syndicat National de l'Environnement qui avait abouti, en 2015 à une condamnation pour diffamation en première instance.

"Je persiste et je signe : le loup n'a pas été réintroduit de manière naturelle. Je reste fier d'être le porte-parole du pastoralisme et le défenseur du Haut-Pays",

a réagi le maire de Nice dans un communiqué, annonçant qu'il allait se pourvoir en cassastion. 

Sur le même sujet

Les + Lus