VIDÉO. "Tintin, Hergé et Tchang", une double exposition gratuite à voir à Nice avec des dessins originaux d'Hergé

Tintin fait partie de nos vies depuis près de 100 ans ! Autant d’années qui ont vu passer de nombreuses expositions sur le jeune reporteur à la mèche blonde et son père fondateur. Pour la première fois sur la Côte d’Azur, une sélection de documents et dessins en lien avec Tintin, Hergé et Tchang, fait l’objet d’une double exposition à Nice.

Grâce à leur partenariat avec le musée Hergé de Louvain-la-Neuve, le département des Alpes-Maritimes proposera une exposition de pièces insolites consacrées à l’auteur à l’espace culturel départemental Lympia ainsi qu’une exposition dédiée à Tchang, ami fidèle d’Hergé et de Tintin au musée départemental des arts asiatiques.

Hergé et l’art, une passion de toujours

C’est sur les bancs de l’école que son attrait pour le dessin se manifeste. Ni heureuse, ni malheureuse, il qualifie son enfance de « triste et morne » et voit dans le dessin une façon de s’évader. Adolescent, il continue de remplir ses livres et cahiers de croquis puis publie officiellement sa première bande dessinée en 1924.

Autodidacte, le jeune dessinateur se formera tout seul, au fur et à mesure de ses publications dans  « Le Boy Scout », dans « Le Vingtième Siècle », « le Sifflet » et « Le Petit Vingtième ». C’est dans ce dernier que seront publiées pour la première fois les deux premières planches des aventures de Tintin. Parallèlement, Hergé utilisera son talent pour des couvertures de magazines, des illustrations de romans et des publicités.

Malgré une famille peu encline à la culture, Hergé lui s’intéresse fortement à l’art. En s’inspirant de courants artistiques de son époque, mais aussi aux civilisations anciennes et aux arts primitifs, Hergé réussit à se démarquer dans le monde du neuvième art.

De ses premières illustrations à ses dessins de presse en passant par la publicité, l’exposition met en lumière un artiste aux multiples facettes qui a su faire de sa passion son métier grâce à beaucoup de conviction et d’observation sur le monde qui l’entourait.

Tintin et Tchang, de la fiction à la réalité

Présent seulement dans deux albums, Tchang est un personnage très important des aventures de Tintin. L’histoire d’amitié qui le lie avec le jeune reporter belge, à la fois saine et sincère, en est certainement la principale raison. Et si Hergé a particulièrement réussi à émouvoir les lecteurs, c’est parce qu’il a presque retranscrit sa propre relation amicale avec Tchang Tchong-Jen.

Jusqu’alors, les aventures de Tintin imaginées par Hergé étaient basées sur des connaissances pas forcément approfondies et parfois même sur des préjugées. Alors qu’il a l’idée de créer un album qui se déroulerait en Chine, le dessinateur rencontre Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant dans l’art à Bruxelles.

Grâce aux récits de son nouvel ami, Hergé découvre la Chine et oublie les mythes infondés sur le peuple. En se documentant, il se prend de passion pour ce peuple de l’Extrême-Orient, pour son histoire, sa culture.

À travers son œuvre « Le lotus bleu », c’est un message politique qu’il arrive à transmettre, mais aussi une sorte d’hommage qu’il fait à Tchang Tchong-Jen et leur profonde amitié.

Tintin et Tchang comme Hergé et Tchang Tchong-Jen vivront des histoires passionnantes basées sur la complicité et l’entraide. Ce sont ces liens forts et l’attachement des Belges dans la fiction amis aussi dans la réalité, que l’exposition au musée départemental des arts asiatiques retranscrira.

"Hergé et l'art" à l'espace culturel Lympia
"Tintin et Tchang" au musée départemental des arts asiatiques
Du 27 janvier au 30 juin