Semaine agitée dans les transports à l'approche de l'Euro de foot

Le gouvernement n'en a pas terminé avec la contestation de la loi travail: après les carburants, le secteur des transports s'apprête à vivre une semaine agitée avec des appels à la grève, reconductibles, lancés pour des motifs mêlant revendications internes et opposition à la loi travail.

Les bus du réseau Lignes d'Azur à l'arrêt
Les bus du réseau Lignes d'Azur à l'arrêt © France 3 Côte d'Azur
La situation s'est améliorée sur le front des carburants, avec le déblocage de la quasi-totalité des dépôts pétroliers, mais des perturbations perdurent. "Il y aura de l'essence lundi dans les stations", a assuré dimanche le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, notant que "les chiffres de l'approvisionnement des stations sont en train de s'accroître".
En attendant, il vaut mieux ne pas trop compter sur les transports en commun pour aller travailler. 
Sur les routes, sur les rails, dans les airs, des perturbations sont attendues.

Toutes les informations avec ce reportage de Liz Raffier
durée de la vidéo: 00 min 57
Semaine sociale







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie