• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Suite au décès de 3 jeunes intoxiqués au monoxyde de carbone, rappel des règles de sécurité

Recherche de fuite de monoxyde de carbone sur une installation (Archives). / © Maxppp
Recherche de fuite de monoxyde de carbone sur une installation (Archives). / © Maxppp

Avec une centaine de décès en moyenne par an, le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. 3  jeunes ont été découverts morts, intoxiqués vraisemblablement au CO dans une maison dans le Haut-Var où ils venaient de fêter la nouvelle année. 

Par @annelehars

Depuis le 1er septembre 2013, les données collectées par l'InVS à l'échelon national recensent 163 signalements d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) exposant 490 personnes. 

Dans les Alpes-Maritimes, depuis le 1er janvier 2013, les services de secours ont recensé 25 interventions pour des épisodes d'intoxication au CO.
Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, indolore et non irritant qui résulte d'une combustion incomplète.

En cette période hivernale et à l'approche des fêtes, la plus grande vigilance doit se faire quant à l'utilisation d'appareils de chauffage d'appoint, de groupes électrogènes ou de panneaux radiants à combustibles gazeux lors de rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles ou religieuses).



Certains symptômes annonciateurs d’une intoxication au monoxyde de carbone existent. Maux de têtes, nausées et vomissements sont notamment les premiers signes qui doivent alerter. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire.

Le respect de mesures de prudence simples contribue à éviter ce risque mortel:

• Ne faire fonctionner les panneaux radiants à combustible gazeux qu'en période d'occupation des locaux (notamment les lieux de culte, salles des fêtes..)
• n'installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, garage, cave...). Il doit être impérativement placé à l'extérieur du bâtiment.
• N'utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d'appoint à combustion.
• N'utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.)
• N'obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid
• Aérer quotidiennement l'habitation, même par temps froid.


En cas de soupçon d'intoxication, il est recommandé d'aérer immédiatement les locaux, d'arrêter si possible les appareils à combustion, d'évacuer les locaux et d'appeler les secours en composant le 15, le 18, ou le 112.

Pour en savoir plus :

A lire aussi

Sur le même sujet

Albert Filippi (06)

Les + Lus