• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Au Fil des voix, du 29 juillet au 2 août au Théâtre Antique de Vaison-La-Romaine

© Tala Hadid
© Tala Hadid

Accompagner des artistes d’avant-garde tout en favorisant la diversité culturelle, voilà l’ambition du festival qui vous fera découvrir, cette année, six nouvelles créations.
France 3 Provence-Alpes et le festival vous propose de gagner vos places ici.

Par Pernette Zumthor

Du 29 juillet au 2 août le soir à 21h
Théâtre antique / Théâtre du Nymphée

Pour donner la tonalité de l’événement, l’équipe artistique tape fort et fait monter le Folk sur la scène du théâtre antique. Rosemary Standley et ses musiciens, alias Moriarty feront vibrer l’assistance. Leur dernier album au titre trompeur, Epitaph, est, parait-il, le plus enjoué du groupe.

Souvent nous nous nous moquons de notre propre penchant incontrôlable à écrire des chansons funèbres, à transformer la musique en Totentanz, en danse des morts tragi-comique. Nous avons décidé de moquer la mort, pour croire qu’on peut danser avec.
Moriarty

Un phrasé alangui pour servir de lien

Deuxième affiche de cette soirée d’ouverture : Hindi Zahra. L’artiste possède une aura à envoûter n’importe quelle audience car elle sait faire voyager. Biberonnée au Maroc, dans une famille où tout le monde – père, mère, oncles ou tantes avaient la fibre artistique, elle en a forcément gardé des séquelles ! Pour elle la musique sert à faire du lien. C’est sûr, le théâtre antique sera sous le charme de son phrasé au diapason d’un tempo alangui.


Deux théâtres pour une seule cité

Vaison-la-Romaine a la chance inouïe de compter un autre théâtre : le théâtre du Nymphée, plus propice à l’intimité car de taille plus modeste. C’est là que l’on pourra découvrir l’univers inspiré de Dorsaf Hamdani entre Paris, Beyrouth et Tunis, à travers une rencontre originale de deux grandes dames de la chanson : Barbara et Fairouz, l’Orient et l’Occident. J’avais envie qu’elles se parlent l’une à l’autre, dit-elle simplement. Et les mélodies nées au Liban ou en bord de Seine semblent être du même matériau, de la même palette, des mêmes humeurs par la voix de la tunisienne Dorsaf Hamdani. Elle était l’invitée de l’humeur vagabonde sur France inter le 30 octobre dernier.
Réécouter l’émission de Kathleen Evin.

La relève de la chanson poétique grecque


Au programme de cette soirée du théâtre du Nymphée, Katerina Fotinaki. Découverte aux côtés d’Angélique Ionatos, l’artiste représentante de la nouvelle diaspora grecque incarne le renouveau d’une chanson poétique, plein de délicatesse, de réserve et d’élégance.

Et en clôture...

Soirée de clôture oblige,le festival invite un lion du jazz cubain, qui  révolutionnait le genre il y a 40 ans avec son groupe Irakere.
A 73 ans, Chucho Valdes apporte encore la preuve de son inoxidable énergie.Il ne se contente pas de faire revivre un héritage ancien, il le réinvente et le transforme en offrande pour que le talent des plus jeunes fasse renaître la magie d’Irakere. Des titres tels que “Bacalao con Pan” ou “Juana 1600” sont des pains de dynamite entre les mains des Afrocuban Messengers.

C’est à Agathe Iracema que l’on devra un voyage au Brésil, au cœur de ses racines, avec son trio. Adoubée, toute jeune, par l’américaine Sheila Jordan, cette lumineuse chanteuse franco-brésilienne se situe quelque part entre Billie Holiday pour l’intériorité de son chant et Tania Maria pour l’énergie joyeuse et le sens du rythme. Une onde de frissons va secouer les gradins du théâtre antique.
 


Festival Au fil des voix du 29 juillet au 2 août, 21h
#AFDVvaison   
La page Facebook

Sur le même sujet

toute l'actu musique

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus