Cet article date de plus de 4 ans

Les Calissons d'Aix "made in China" menacent la production provençale

Les "Calissons d'Aix" pourront être fabriqués en Chine. La marque a été déposée par des Chinois en juin dernier. Une nouvelle qui reste en travers de la gorge des calissonniers aixois qui finalisent justement la procédure d'Indication Géographique Protégée (IGP) pour protéger leurs productions.


Les Calissons d'Aix sont une spécialité de la Cité du Roy René mais désormais la marque est la propriété des Chinois qui l'ont déposé en juin dernier, prenant de vitesse les calissionniers provençaux en pleine démarche pour obtenir une Indication Géographique Protégée (IGP) pour protéger la production locale, recette et origine des ingrédients. Selon le site de la Tribune qui révélait l'information il y a quelques jours, l'Union des Fabricants de Calissons d'Aix (UFCA) aurait décidé de faire opposition alors que sa demande d'IGP, qui sera portée auprès de l'Europe début 2017, ne pourra voir le jour que dans un an.

Inscrit au patrimoine de la ville


Caractéristique avec sa coque de glace lisse recouvrant une pâte d’amandes mêlée aux fruits confits sur une fine couche de pain azyme, le calisson est l'emblème de la Provence. La confiserie est même reconnue au patrimoine de la ville d’Aix-en-Provence depuis 1990, et protégée depuis 1991 par une marque collective au nom du syndicat.

Mais comme le Savon de Marseille, le Calisson d'Aix est bien souvent produit loin de la vingtaine d'entreprises locales, ailleurs en France ou à l'étranger, car il n'existe aucune protection sur son appellation. L'obtention de l'IPG, pour laquelle les premières démarches ont été entreprises il y a presque 15 ans, serait un premier pas vers une meilleure protection des calissons provençaux contre ces contrefaçons chinoises qui risquent de venir bientôt les concurrencer.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie