Cet article date de plus de 3 ans

Mélenchon et Castaner visés par un projet d'attentat, dix interpellations à Marseille et Aix

Dix personnes, présumées proche de la mouvance d'extrême droite, ont été interpellés ce mardi dans les Bouches-du-Rhône et en région parisienne. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu projeter un attentat contre Jean-Luc Mélenchon et Christophe Castaner.

Simulation d'une opération du RAID et de la police.
Simulation d'une opération du RAID et de la police. © PHOTOPQR/LE PROGRES/Yves SALVAT
Selon des informations de nos confrères de  RTL, dix personnes âgées de 17 à 25 ans et présumées proche de la mouvance d'extrême droite, ont été arrêtées par la DGSI et la Sous-direction anti-terroriste de la Police judiciaire. Les arrestations se sont déroulées près d'Aix-en-Provence, de Marseille et en Seine-Saint-Denis.

Plusieurs cibles avaient été évoquées: des migrants, des mosquées et des hommes politiques, a expliqué une source proche du dossier, soulignant qu'"il s'agissait à ce stade d'ébauches de projet". Ils avaient pour projet un attentat contre une dizaine de personnalités politiques, dont le député France Insoumise de la 4e circonscription de Marseille, Jean-Luc Mélenchon, et le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

Un de leurs complices, un homme âgé de 21 ans,  avait déjà été arrêté au mois de juillet à Tarascon dans les Bouches-du-Rhône pour avoir voulu s'en prendre à Emmanuel Macron. Il avait été mis en examen pour apologie du terrorisme et entreprise individuelle terroriste après avoir plusieurs fois vanté les attaques du terroriste Anders Brevik, auteur des tueries de 2011 en Norvège.

Dans le cadre d'une suspiçion d'acte terroriste, les gardes à vue peuvent se prolonger jusqu'à quatre jours si le juge des libertés l'autorise. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers politique