• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un homme de 33 ans condamné à la perpétuité pour le meurtre d'une avocate et d'un restaurateur

© France 3 Provence Alpes
© France 3 Provence Alpes

La cour d'assises des Bouches-du-Rhône a reconnu coupable Laïdi Sahki, jugé pour avoir tué une avocate à son cabinet en plein centre ville de Marseille et un restaurateur à Aubagne. 

Par avec AFP

La cour d'assises des Bouches-du-Rhône a condamné jeudi Laïdi Sahki, 33 ans, à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué  en
2012 une avocate marseillaise, égorgée dans son bureau, et un restaurateur d'Aubagne, frappé de 90 coups de couteau. La peine a été assortie d'une période de sûreté de 22 ans et d'une mesure complémentaire de suivi socio-judiciaire pendant 10 années.

L'avocate générale Béatrice Vautherin avait requis une peine de 30 ans de réclusion criminelle assortie d'une période de sûreté des deux tiers, invitant les jurés à reconnaître que les troubles psychiques de l'accusé avaient, au moment des faits, altéré son discernement, et à lui accorder la diminution de peine prévue par la loi faisant passer le maximum encouru de la perpétuité à 30 années de réclusion.
 

Altération du discernement 


Les jurés ont retenu l'altération du discernement mais jugé qu'il n'y avait pas lieu d'appliquer la diminution de peine. "La peine doit être longue", a estimé l'avocate générale: "Il a besoin de temps pour sortir de son déni de la violence, de la nécessité de se soigner". Afin de
"tenter de protéger au mieux la société", l'avocate générale avait requis la rétention de sûreté qui, une fois la peine purgée, permet de maintenir un  condamné en centre médico-socio-judiciaire en cas de dangerosité s'il existe un risque de récidive.

   

Sur le même sujet

Maître Geoffroy Barthélémy (83)

Les + Lus