"Je me sens renaître un peu" : à Aix, un studio de radio éphémère à l'Ehpad pour refaire la bande-son de sa vie

"La boîte à souvenirs", c'est le nom d'un atelier radiophonique mené dans un Ehpad d'Aix-en-Provence. Pendant un mois, les personnes âgées ont ouvert leur cœur et leur vie passée pour fortifier les liens crées entre les résidents.

"S'écouter soi-même, écouter les autres." Les résidents de cette maison de retraite ont pris un bain de jouvence en découvrant leur voix, leurs douleurs, leurs souvenirs. Pendant un mois, ils ont raconté leurs vacances, leurs premières amours, leur chanson coup de coeur. 

C'est une association, Echoes, qui a eu l'idée de bâtir un pont entre le passé et le présent. En mai 2022, l’association a mené la phase-pilote de son projet "La boîte à souvenirs" à l’Ehpad Roger-Duquesne d’Aix-en-Provence.

durée de la vidéo : 00h02mn00s
"La boîte à souvenirs", c'est le nom d'un atelier radiophonique mené dans un Ehpad d'Aix-en-Provence. Pendant un mois, les personnes âgées ont ouvert leur cœur et leur vie passée pour fortifier les liens crées entre les résidents. ©Michel Aliaga / FTV

"Le projet est né dans notre esprit peu de temps après la crise sanitaire. On s'est rendu compte plus largement de l'isolement social et de l'impact que cela pouvait avoir sur le moral et la santé mentale. On a été particulièrement touchés par la situation des Ehpad. Les familles ne pouvaient plus rendre visite à leur proche pendant la crise sanitaire ; même entre résidents, ils ne pouvaient plus se croiser", décrit Natacha Cousin, membre de l'association Echoes.

Le souvenir, comme fil conducteur

Pendant plus d'une heure, les seniors sont réunis autour d'un studio radio portable, dans un lieu d'accueil. Si les animatrices guident les conversations, les personnes âgées restent au cœur des échanges.  Le programme n’est pas rigide. Il peut évoluer en cours de route selon la tournure des discussions, l’attention des participants, leur état émotionnel.

Les résidents sont choisissent des thématiques pour créer un podcast radio conçu de pair avec les animatrices-réalisatrices. La discussion peut aussi s’ouvrir sur le présent et les attentes pour l’avenir. L'objectif est de donner aux séniors une place où exprimer leurs désirs et leur créativité, partager leurs visions, faire entendre leur voix. 

Un podcast pour fortifier les liens sociaux

Se souvenir des belles choses, parler des "copains d'abord", librement, avec nostalgie et émotion. Ce podcast est un livre ouvert, un album de famille.

"Le matin quand je me lève, je ne reste pas dans ma chambre. Je ressens le besoin d'aller retrouver les résidents tout de suite. En fait, j'ai besoin d'eux ; j'espère qu'ils ont besoin de moi aussi", confie Louis, 68 ans, résident à l'Ehpad Roger-Duquesne.

"Quand j'étais, je crois que j'étais un peu solitaire. Enfant unique, j'ai toujours eu cette sensation de solitude. Depuis que je suis dans cet Ehpad, je me ressens renaître un peu, presque rajeunir ; rajeunir intellectuellement", analyse Michel, 93 ans, résident à l'Ehpad Roger-Duquesne.

Une séance de restitution des podcasts est prévue dans les structures d’accueil, permettant aux résidents d’écouter leur travail. Ce sera aussi l’occasion pour les familles des personnes âgées de retrouver leurs proches à travers un nouveau format.