Salon de l'agriculture. Attroupement autour de la chèvre du Rôve, une rustique aux cornes majestueuses

Quelques spécimens de chèvres du Rove au salon de l'agriculture. / © France 3 Provence-Alpes
Quelques spécimens de chèvres du Rove au salon de l'agriculture. / © France 3 Provence-Alpes

Avec ses cornes impressionnantes, la chèvre du Rôve se fait remarquer au salon international de l'agriculture, en ce moment à Paris. Un attroupement autour de cette chèvre rustique, qui supporte bien le climat de l'arrière pays méditerranéen.

Par Karine Bellifa

"Regarde ses cornes !" Autour du stand de la chèvre du Rôve, on s'extasie, on s'étonne. Des cornes de la sorte, beaucoup n'en ont jamais vues. Elles ont la particularité de s'enrouler sur elles-mêmes en forme de lyre. C'est la seule race en France à avoir cette caractéristique.

Jusqu'à 1m50 d'envergure

Les cornes peuvent mesurer jusqu'à 1m50 d'envergure. Très grandes pour les mâles, elles sont plus petites pour les femelles. Ces caprins à la robe brune et aux cornes très particulières créent l'attraction auprès des visiteurs du salon international de l'agriculture en ce moment à Paris.
 
Salon de l'agriculture : émerveillement devant la chèvre du Rôve

Cest une race qui a failli disparaître. Aujourd'hui, elle renaît avec plus de 6 000 individus. On en trouve surtout dans le pourtour méditerranéen.  Elles sont originaires d'un village à côté de Marseille.
 


La plus petite AOP d'Europe

Les fromages issus de leur lait, les brousses du Rôve, ont obtenu il y a peu l'AOP. C'est la plus petite et la plus récente Appellation d'Origine Protégée de France.

Un lait très riche

Thomas Daubard, travaille avec un éleveur de chèvres du Rôve à Saint-Martin-de-Crau. Il apprécie particulièrement cette race de caprins : "C'est une race très rustique, qui supporte bien le sec et convient bien au climat méditerranéen". 
 
Salon de l'agriculture : les caractéristiques de la chèvre du Rôve

Il précise " Ce sont des chèvres très faciles à vivre, elles cohabitent très bien avec les troupeaux de moutons. Cela permettait aux bergers d'avoir toujours une source de lait, de protéine en montagne."
 

Sur le même sujet

Les + Lus