Arles : un réfugié mineur angolais va finalement pouvoir rester en France

Le tribunal administratif de Marseille a annulé hier l'obligation de quitter le territoire délivrée par la préfecture de haute Garonne. Aluisio, bientôt 18 ans, va donc pouvoir continuer ses études en France
Aluisio : heureux à sa sortie du Tribunal de Marseille
Aluisio : heureux à sa sortie du Tribunal de Marseille © France 3 Provence Alpes

Heureux comme Aluisio.


Le jeune homme va pouvoir rester en France. Le tribunal administratif de Marseille a annulé de l'obligation de quitter le territoire français (OQTF) délivrée par le préfet de Haute Garonne le 21 août dernier. Aluisio était arrivé en France avec un faux passeport et une fausse identité le déclarant comme majeur. Mais Aluisio était bien mineur et donc non expulsable. Plus de 70 personnes se sont rendues à l'audience pour soutenir le jeune homme, originaire d'Angola, qui vit à Arles.

Marie Bail et Alban Poitevin l'ont rencontré.Aluisio vit en famille d'accueil depuis 2 ans et demi à Arles. Il va pouvoir préparer, comme la plupart des jeunes, sa rentrée scolaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réfugiés société solidarité justice