Trois quarts des habitants où ont lieu des corridas avec mise à mort sont contre

Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015. / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015. / © SYLVAIN THOMAS / AFP

La plupart des habitants de départements où ont lieu des corridas avec mise à mort sont contre cette pratique. C'est ce que révêle un sondage de l'Ifop aujourd'hui. Une large majorité aussi se prononce pour l'interdiction d'assister à ce type de corridas pour les enfants de moins de 14 ans.

Par Karine Bellifa

Ils habitent des départements où se pratique la corrida avec pique, banderilles et mise à mort des taureaux : les Bouches-du-Rhône, les Landes, l'Aude, le Gard, le Gers, la Gironde, l'Hérault, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées ou les Pyrénées-Orientales. Et 3/4 de ces habitants désapprouvent ce type de corrida avec mise à mort. Ils sont aussi 84 % à prôner l'interdiction des ces corridas aux enfants de moins de 14 ans. 

Contre les subventions publiques aux écoles de tauromachie

73% des sondés sont contre l'attribution de subventions publiques aux écoles de tauromachie et aux organisateurs de corridas révèle cette enquête de l'Ifop. 

Les femmes et les plus jeunes sont plus sensibles à ce sujet

note le sondage avec 83 % des premières et 91 % des 18-24 ans opposés aux corridas avec mise à mort.
Béziers (Hérault) - Rafaelillo triomphe face aux toros de Miura- 15 août 2016. / © maxppp
Béziers (Hérault) - Rafaelillo triomphe face aux toros de Miura- 15 août 2016. / © maxppp

L'attachement à la corrida : "une légende"


Cette étude "balaie la légende" et "montre que l'action menée par l'Alliance anticorrida est un combat d'avant-garde", assure l'association Alliance anti-corrida.

L'espoir réside dans la jeune génération, désormais hermétique à la barbarie des arènes


poursuit l'association, avant de conclure:"Les élus, nouveaux ou reconduits, devront bien finir par tenir compte des aspirations de la majorité de leurs concitoyens."


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus