Aubagne-Marseille : la hausse des tarifs des transports en commun ne passe pas inaperçue

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto avec Karen Cassuto et Sylvie Garat

A la rentrée, sur la ligne Aubagne-Marseille par exemple, les tarifs ont fortement augmenté après sept ans sans aucune hausse tarifaire. Ces transports en communs interurbains sont gérés par la Métropole Aix-Marseille.

L'abonnement mensuel de la ligne Aubagne-Marseille est passé de 41,80 euros à 57 euros. Soit une augmentation de 36%. Une tarification qui n'avait pas varié depuis sept ans. Cette augmentation a été constatée pendant l'été par certains usagers.

Entre les deux villes, la distance n'est pourtant que de 20km.

"Il y a une forme d'injustice dans cette décision, car cela touche les classes moyennes qui sont déjà en difficulté à cause de la crise économique", regrette un habitué de la ligne.

Pour intervenant éducatif, cette liaison est indispensable pour faire la navette entre son lieu de vie et son lieu de travail.

 A l'arrêt de bus, la hausse des tarifs est dans toutes les conversations. Elle est plutôt incomprise, tout comme sa mise en place sans information.

Une zone complète couverte par ce nouveau tarif

Ce nouveau tarif donne accès à la quasi-totalité des lignes du réseau contre une seule auparavant. 

"La métropole a fait le choix de proposer une nouvelle tarification, interurbaine, donnant droit à une offre commerciale beaucoup plus large pour les clients", argumente la Métropole.

Un changement de tarification qui surprend plus d'un usager comme le constate le chauffeur de cette ligne, qui souvent doit lui-même "expliquer la nouvelle grille tarifaire".

"Je ne m'attendais pas du tout à cette hausse du prix, qui est conséquente quand même", s'étonne une étudiante.

"Si je prends le bus, c'est par souci d'économies justement, donc si les tarifs augmentent, je ne m'y retrouve pas, on doit sans cesse calculer car tout augmente", déplore un autre habitué de cette ligne.

Sur d'autres lignes du réseau en revanche, comme Aubagne-Aix-en-Provence ou encore Trets-Marseille, la Métropole tient à souligner que les prix ont diminué. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité