• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Des feux se déclenchent dans les Bouches-du-Rhône, 24 heures après la fin de l'alerte rouge

Incendie de Coudoux / © POMPIERS 13
Incendie de Coudoux / © POMPIERS 13

Salon-de-Provence, Coudoux, Mallemort : le feu est parti à plusieurs reprises, mercredi et jeudi, dans les Bouches-du-Rhône. Des incendies qui surviennent au moment où les pompiers pensaient avoir évité la période la plus critique.

Par Nathalie Deumier

Le risque extrême d'incendie était prévu en début de semaine dans les Bouches-du-Rhône. Tous les voyants étaient au rouge. Vent et sécheresse étaient au rendez-vous. Mais c'est ce jeudi que les feux sont partis.

Des renforts étaient venus aider les pompiers des Bouches-du-Rhône, de quatre départements : les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence, la Seine-et-Marne et l'Essone. Ce qui représente 240 pompiers.
 
© POMPIERS 13
© POMPIERS 13

Tout était prêt pour frapper "vite et fort", selon la politique de lutte contre les incendies. Et tout est resté calme... 

Les renforts sont donc rentrés chez eux. Une colonne (c'est-à-dire 60 pompiers) des Bouches-du-Rhône est même partie renforcer les pompiers de l'Hérault.  Ce mercredi, le ton change, le grand risque annoncé avait 24 heures de retard.

Des incendies à Salon-de-Provence, Coudoux, Mallemort

Le premier feu d'envergure part à Salon de Provence, mercredi, autour de 23 heures, dans un massif très difficile d'accès.
175 sapeurs-pompiers sont mobilisés au plus fort de l'incendie. Un hélicoptère bombardier d'eau interveint. L'opération de noyage est prévue sur plusieurs jours.
 
© POMPIERS 13
© POMPIERS 13

Un feu de végétation est signalé à Coudoux, ce jeudi, en milieu de journée. 
92 sapeurs-pompiers interviennent. Deux hélicoptères bombardiers d'eau effectuent une douzaine de largages.

A Mallemort, enfin, l'incendie se déclenche avers 16 heures ce jeudi. Un hélicoptère bombardier d'eau. Les Canadair sont tous mobilisés sur d'autres incendies, dans d'autres départements. 

Ces trois incendies sont maîtrisés.
 

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus