Les Pennes-Mirabeau : contre l'extension de la décharge

Publié le
Écrit par Mariella Coste
© Pierre Montangon, président CIQ Rhodes/Brutus

Elle porte le doux nom d'Ecopôle, mais c'est une grande décharge. L'autorisation d'extension donnée en 2019, contre l'avis défavorable en enquête publique, ne passe toujours pas auprès des riverains qui souffrent de nuisances en tout genre.

Décharge à ciel ouvert

Le présient du Comité d'Intérêt de Quartier ne décolère pas, photos à l'appui, il dénonce une décharge à ciel ouvert depuis des années... Plus de 30 ans... Et Pierre Montangon n'en revient toujours pas :

La Préfecture a donné une autorisation d'extension alors que la fermeture du site prévue était actée pour 2022, tous les habitants étaient contents...

L'arrêté date d'octbre 2019, le site a obtenu une prolongation d’exploitation pour  une période de 10 ans...et sur place des tonnes de déchets non triés seraient déposés au quotidien, ballet de camions incessant à l'appui :

Ils l’appellent Ecopôle pour faire bien mais y’a de tout ! C'est Suez qui gère le site. Vous avez du bois, des bouteilles de gaz et souvent des déchets ménagers ! Au départ c'était une décharge pour les Pennois, là c’est monstrueux !


La décharge a été créée il y a plus de 30 ans, et a changé de nom plusieurs fois... Connue sous "Sita", maintenant c'est Suez qui gère le site.
Dans un communiqué, Suez rappelle que le code de l’environnement donne la responsabilité d’un déchet à son producteur ou son détenteur... Et que sur place, la maîtrise des odeurs est un sujet prioritaire :

Depuis l’été 2021, un plan d’actions renforcé, co-construit avec les élus et les représentants des habitants du quartier, a été mis en place, avec des produits neutralisants et des recouvrements par gravats au quotidien.

175 000 tonnes de déchets par an

Les habitants demandent l’annulation de cette extension, accordée par la Préfecture, synonyme de 175 000 tonnes de poubelles par an (50 % de déchets issus des collectivités (ordures ménagères) et 50 % de tonnes de déchets issus des entreprises, selon Suez).
Extension de 10 ans incompréhensible pour eux d'autant que les conclusions de l'Enquête publique étaient défavorables... Pierre Montagnon du CIQ va plus loin : la DREAL PACA (la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement ne ferait pas de contrôles inopinés : "les agents avertissent de leur venue avant, donc tout est faussé ! ". Bref, l'Etat et les collectivités sont montrées du doigt. 

 

Scandale national

Le maire ne mâche pas ses mots, chez nos confrères de France Bleu Provence.
D'autant que deux lotissements ont émergé dans le voisinage, des maison individuelles ont été construites, pensant que la décharge allait fermer l'an prochain...

C'est la Métropole d'Aix-Marseille qui a la compétences des déchets. Les ordures ménagères sont normalement dirigées vers l'incinérateur de Fos-su-mer. Contactée, au sujet des Pennes-Mirabeau nous n'avons pas eu de réponse pour vérifier et comparer les chiffres. Selon le site internet, les déchets ménagers sont exclus... Concernant les poubelles, un plan zéro déchet ménagers pour 2035 a été établi.

Le CIQ demande l'annulation de l'extension et l'interdiction de dépôts des déchets odorants...Un recours en justice avec la mairie et des collectifs d’habitants est en cours. En attendant une pétition est en ligne depuis des mois...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.