19 cas de Covid-19 révélés sur des navires de Corsica Linea

Les premiers marins testés positifs naviguaient à bord du Danielle Casanova. Un autre marin est actuellement placé à l'isolement sur le navire Jean Nicoli. La compagnie maritime Corsica Linea fait face au virus, en testant le personnel et les navires.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Tout commence le 5 juillet. Le Danielle Casanova navigue entre Tunis et Marseille quand quatre marins sont placés à l'isolement, à bord. Ils présentent des symptômes suspects du Coronavirus.

Selon la compagnie Corsica Linea, ils sont débarqués à Marseille le lendemain, et pris en charge par l'IHU Méditerranée. Deux d'entre eux se révèlent positifs au Covid-19, les deux autres sont négatifs.
 

Le dépistage est massif. 110 marins en congés se font dépister, puis l'ensemble de l'équipage. Dix marins se révèlent d'abord positifs au Covid-19, suivis de six autres personnes.

Dans un second temps, un marin qui avait navigué à bord du Casanova est testé positif  à bord du Jean Nicoli. Isolé à bord, il dit être débarqué aujourd'hui.
 

L'ensemble de l'équipage du Danielle Casanova est placé à l'isolement en attendant un nouveau test, pratiqué le 15 juillet. 

Trois bateaux ont été testés en Corse hier. Les Marins-Pompiers ont pratiqué des tests de surface et d'environnement sur le Danielle Casanova et sur deux autres bateaux à Marseille. Aucune trace de Covid n'a été détectée.

Selon Pierre-Antoine Villanova, directeur général de Corsica Linea "Aujourd'hui, à midi, 100% des marins de la flotte auront été testés".

Concernant les passagers, la préfecture et l'ARS se chargent des procédures.

"Les personnels atteints par le Covid-19 travaillent essentiellement en salle machine. Pour 80% d'entre eux. Ils ne sont pas en contact avec les passagers", explique Pierre-Antoine Villanova. 

L'ARS (Agence Régionale de Santé) détient les listes de passagers, doit les contacter, les tester éventuellement, et réaliser les enquêtes sur leur entourage.