• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Attentat de Marseille : une plaque commémorative à la mémoire de Mauranne et Laura, assassinées à la gare Saint-Charles

Plaque commémorative en hommage à Laura et Mauranne, victimes d'un attentat terroriste le 1er octobre 2017, sur le parvis de la gare Saint-Charles / © Louis Aubert
Plaque commémorative en hommage à Laura et Mauranne, victimes d'un attentat terroriste le 1er octobre 2017, sur le parvis de la gare Saint-Charles / © Louis Aubert

Ce matin, un an après la mort de Mauranne et Laura, assassinées par un terroriste à la gare Saint-Charles, une plaque commémorative est dévoilée sur le lieu du drame et un hommage est rendu aux deux jeunes étudiantes

Par Ludovic Moreau

A 10H30, une plaque commémorative vient d'être dévoilée sur le parvis de la gare Saint-Charles. Une plaque en hommage à Mauranne et Laura, assassinées par un terroriste il y a un an, le 1er octobre 2017.
Une cérémonie en présence de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, Renaud Muselier, Président de Région et Guillaume Pepy, le président directeur général de la SNCF. Sur la plaque commémorative, sont inscrits ces mots :

Laura, Mauranne, victimes du terrorisme en ce lieu, 1er octobre 2017, puissent vos cœurs et votre complicité être un message d'amour et d'unité

Les familles des victimes sont présentes et vont prendre la parole, suivit de Jean-Claude Gaudin et du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. 
 
Moment de recueillement de la famille devant la plaque commémorative / © Louis Aubert
Moment de recueillement de la famille devant la plaque commémorative / © Louis Aubert

Un hommage à Eguilles

Ce soir, à Eguilles, le village d'origine de Mauranne, plusieurs cérémonies sont également prévues avec notamment une messe pour la famille qui se déroulera à 18H00 dans l'église du village. Vendredi 5 octobre, une stèle sera inaugurée dans un square d'Eguilles déjà baptisé "Mauranne", ont indiqué nos confrères de France Bleu Provence.
 

C'était le 1er octobre 2017

1er octobre 2017, vers 13H45, Mauranne et Laura, deux étudiantes âgées d'une vingtaine d'années, se retrouvent sur le parvis de la gare Saint-Charles. Elles sont assassinées à l'arme blanche. L'une poignardée à l'abdomen, l'autre est égorgée.

C'est une horreur absolue, ça vous donne des frissons dans le dos de se dire qu'en France, vous pouvez être égorgé en allant ramener une copine à la gare

s'indignait une passante ce jour-là.
L'acte terroriste est revendiqué par Daesh. L'assaillant, Ahmed Hanachi, un Tunisien de 29 ans, est abattu par les soldats de la force Sentinelle.

L'agresseur a rapidement été identifié. Après relevé de ses empreintes digitales, comme ayant été signalisés à 7 reprises depuis 2005, sous 7 identités différentes

avait indiqué François Molins, procureur de la République de Marseille à l'époque.
Mauranne, 20 ans, était originaire d'Eguilles dans les Bouches-du-Rhône, elle était étudiante en troisième année de médecine. Sa cousine, Laura, âgée de 22 ans, vivait dans la banlieue Lyonnaise. Elle était élève infirmière.
Plaque commémorative sur le parvis de la gare Saint-Charles, en hommage à Mauranne et Laura, assassinées à l'arme blanche par un terroriste le 1er octobre 2017 / © Louis Aubert
Plaque commémorative sur le parvis de la gare Saint-Charles, en hommage à Mauranne et Laura, assassinées à l'arme blanche par un terroriste le 1er octobre 2017 / © Louis Aubert

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus