Chasse ouverte aux sangliers dans les Calanques

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mariella Coste
© PASCAL LACHENAUD / AFP

La préfecture lance un plan d’action pour la régulation du sanglier en bordure du Parc National des Calanques : des tirs sélectifs sont autorisés jusqu’à la fin de l’été autour de Luminy à Marseille.

Chasse au sanglier

La préfecture lance un Plan d’action pour la régulation du sanglier en bordure du Parc National : des tirs sélectifs sont autorisés jusqu’à la fin de l’été autour de Luminy.

Dans les Bouches-du-Rhône, les sociétés de chasse ont permis de prélever plus de 6 000 sangliers sur le département, mais les dégâts causés aux cultures ont encore augmenté sur la saison 2013-2014, avec des incidents rapportés dans les zones péri-urbaines autour de Marseille et d'Aix-en-Provence.

En bordure du Parc National des Calanques, des sangliers isolés ou en petits groupes sont régulièrement observés à proximité immédiate des habitations. Le niveau des populations de sangliers, partie intégrante des écosystèmes, est loin d’être alarmant sur le massif des Calanques. Il nécessite toutefois une vigilance accrue sur le site de Luminy du fait de son importante fréquentation, d'après la préfecture.

Des mesures spécifiques

Pour lutter contre ces nuisibles le Préfet a décidé de procéder à :

  • des tirs sélectifs réalisés par des lieutenants de louveterie (autorisés jusqu’à la fin de l’été autour de Luminy)
  • des battues administratives sur les zones non chassées 
  •  inviter les chasseurs à procéder à des tirs anticipés à partir du 1er juin avant l’ouverture générale de la chasse au sanglier prévue le 15 août 2015 

Le public sera sensibilisé tout au long de la saison par les écogardes du Parc national sur la conduite à tenir en cas de rencontre avec des sangliers : ne pas nourrir ces animaux sauvages, ni s'en approcher...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.