REPLAY. Finale La Marseillaise 2022 : Victoire de légende pour Vigo, Molinas et Doerr face à l'équipe d'Aimé Courtois 13 à 6

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karim Attab

On a eu droit à une très belle finale entre l'expérimenté Vigo Dubois et le pointeur marseillais Aimé Courtois. Plus d'une heure et demie pour s'imposer 13 à 6. Vigo Dubois s'offre ainsi sa 6e victoire à Marseille et entre un peu plus dans la légende du Mondial la Marseillaise à pétanque.

Mène 12 : Dubois engrange sa 6e étoile dans le Mondial !

Encore une belle entame d'Aimé Courtois, et un tir raté par Tyson Molinas. Mais le tireur de la Boule des Canuts à Lyon se reprend bien et réussit sa deuxième tentative. Courtois lui ne change pas son jeu, il remet quasiment la boule au même endroit que la précédente. Ligan Doerr ne réfléchit pas et fait un carreau sur place. N'Guyen Van doit faire l'effort pour garder l'avantage, mais il ne touche pas suffisamment la boule adverse. Viola tire au bouchon et il rate, mais sur l'essai de N'Guyen Van, ça passe ! Le bouchon ne sort pas mais la boule du "Chinois" suit le but. Doerr tire à treize mètres et il tape. Puis Vigo Dubois met un point fantastique à une trentaine de centimètres du bouchon. Viola ne reprendra pas le point. C'est terminé !!! La victoire est pour Antoine Dubois dit Vigo, Tyson Molinas et David Doerr dit Ligan. C'est la sixième victoire au Mondial la Marseillaise qui rejoint dans l'histoire Marco Foyot et Jean Kokoyan au palmarès, juste derrière la légende Albert Pisapia. C'est un exploit magique pour un joueur de 45 ans. Un grand bravo à Aimé Courtois, Manu Viola et Laurent N'Guyen Van qui ont fait un concours fantastique mais qui calent une nouvelle fois en finale de ce Mondial qui semble pour l'instant se refuser à cette triplette marseillaise. 

Mène 11 : Courtois s'en sort un peu miraculeusement

L'ambiance est lourde, avec des supporters de l'équipe Courtois qui tremblent de plus en plus. Vigo Dubois met un très joli point, tout de suite frappé par le "Chinois", mais il y a un petit contre sur la boule de Courtois. C'est chaud sur ce carré d'honneur France 3, Viola se place idéalement près du bouchon et alors que la confiance est en lui, Tyson Molinas saute deux fois la boule adverse ! Ligan Doerr rate à son tour, puis il joue sa dernière boule juste derrière celle qui a le point. Viola ajoute un deuxième point, par contre N'Guyen Van ne rentre pas. Deux points de plus pour l'équipe Courtois qui est menée 12 à 6.

Mène 10 : une mène fantastique pour l'équipe Dubois

La dixième mène commence par un beau duel entre Aimé Courtois et Tyson Molinas. Sur sa deuxième tentative, le vainqueur du Mondial 2018, fait un carreau magnifique tout de suite annulé par le tir "pleine tête" de Laurent N'Guyen Van. Ligan Doerr entre en jeu à son tour et frappe parfaitement. Après un point très proche du but de Manu Viola, Ligan Doerr fait un carreau encore plus impressionnant. Au tour de Vigo Dubois de frapper, et le pointeur de tête fait un carreau glissant. Puis un dernier tir qui offre quatre points à son équipe. La victoire était toute proche mais sa boule est sortie du cadre de jeu. 8 + 4 =12. 
L'équipe Dubois est à un point du succès. 12 à 4 pour Vigo et ses amis. 

Mène 9 : doucement mais sûrement Courtois remonte la pente

Aimé Courtois démarre de façon parfaite ce 9e acte. Tyson chique seulement la boule de Courtois, puis rate complètement son deuxième tir. Ligan Doerr prend le tir et il fait un carreau sur place mais Laurent N'Guyen Van lui répond avec un carreau fantastique. C'est un festival de tirs et Doerr garde sa moyenne avec un 8e tir réussi sur 9 tentatives. "Le Chinois" écarte la première boule de Vigo Dubois. Sur la deuxième, le quintuple vainqueur du Mondial vient se coller à la boule d'Aimé Courtois. Viola tente un tir infructueux, puis réussit à prendre le point. Un point pour la team Courtois qui n'est plus menée que 8 à 4.

Mène 8 : les Marseillais s'accrochent et marquent un point 

Le bouchon est à 6m80 pour cette huitième mène. L'équipe Courtois doit se réveiller au risque voir son adversaire s'évader pour de bon. N'Guyen Van retrouve le chemin du tir. Et Vigo Dubois reprend le point mais pas de façon très précise. Au tour de Courtois d'essayer de rentrer et il le fait parfaitement, mais Tyson Molinas donne des maux de tête ce soir et il propose un nouveau carreau à son public. Courtois s'applique à nouveau, mais retrouve encore et toujours Tyson sur sa route ! Au tour de Viola de rentrer dans cette mène, il parvient à prendre le point, ce qui entraîne une frappe payante de Ligan Doerr. Nouvel échange entre Viola et Doerr. Les deux tireurs de l'équipe Dubois sont impressionnants, mais Laurent N'Guyen Van s'applique pour rentrer une dernière fois, et inscrire un point, le troisième de la partie. Le score est de 8 à 3 pour l'équipe Dubois.

Mène 7 : ça se complique un peu pour l'équipe Courtois

Le septième acte commence par deux points plutôt moyens des pointeurs Dubois et Courtois. Le capitaine de l'équipe marseillaise se reprend et met une boule dans le champ du bouchon. Tyson Molinas avec beaucoup de sérénité éloigne la boule de Courtois. Emmanuel Viola fait "coup double" puisqu'il embouchonne et comme il pousse légèrement le but vers la première boule de Courtois. Il fait deux points. Molinas frappe avec succès puis Dubois revient près du but. N'Guyen Van ne peut que "chiquer" la boule adverse, et les Marseillais laissent une nouvelle possibilité de marquer à la triplette Dubois. Doerr frappe et rajoute deux points. Le score continue de grimper : 8 à 2 pour Dubois, Molinas et Doerr.

Mène 6 : difficile de prendre en défaut l'équipe Dubois très solide 

Nouveau duel de pointeur entre Vigo Dubois et Aimé Courtois. Tyson Molinas doit écarter le danger, il le fait parfaitement, un palet glissant qui emmène un peu le bouchon, qui est désormais à 10m50. Courtois revient près du but mais Tyson réussit sa frappe de loin. C'est au tour de Manu Viola de pointer, le Marseillais se rapproche et fait un beau point que Vigo Dubois ne gagne pas, contrairement à Ligan Doerr. N'Guyen Van tente de tirer deux fois mais il est trop court à chaque tentative. Manu Viola doit faire l'effort et reprendre ce point, mais il est trop sur la gauche du jeu. Ligan Doerr lui aussi ne cadre pas, mais son équipe marque un point supplémentaire. L'équipe Dubois mène 6 à 2.

Mène 5 : il pleut des carreaux à Borély, mais le but est sorti

Le chassé-croisé entre Vigo Dubois et Laurent N'Guyen Van se poursuit. Beau point de Vigo et "le Chinois" répond par un carreau. Tyson Molinas entre en jeu et lui aussi y va de son petit carreau. Réponse immédiate de N'Guyen Van. Nouvelle boule collée au bouchon de Ligan Doerr, et Manu Viola fait du 100% dans cette mène au tir, le but est projeté à plusieurs mètres, il sort. La mène est annulée.

Mène 4 : Dubois, Molinas et Doerr creusent un peu l'écart

Aimé Courtois est toujours efficace au point mais Tyson Molinas lui aussi est très bien réglé au tir. Manu Viola est trop court pour gagner un point plutôt prenable... Laurent N'Guyen Van se charge du reste. Il tire et fait un nouveau carreau. Vigo Dubois ne le regagne pas de suite. Tyson essaie de garder l'avantage au nombre des boules avec un tir rasant mais il n'est pas droit. Sur sa première boule, Ligan Doerr réussit à prendre le point, mais pas pour longtemps, car N'Guyen Van frappe une nouvelle fois. avec six sur sept au tir, le "Chinois" a réussi son début de finale. C'est vraiment une mène de haute qualité puisque Doerr frappe victorieusement. Manu Viola a la dernière boule de la mène, il ne rentre malheureusement pas, et la sanction est immédiate : deux points pour l'équipe Dubois qui prend ses aises avec un score de 5 à 2.

Mène 3 : Tyson Molinas et Ligan Doerr font carton plein

Aimé Courtois est bien en ce début de partie. Il approche une première fois le but, Tyson Molinas fait un carreau mais le bouchon est un peu déplacé. Courtois revient à dix centimètres du bouchon, et cette fois Tyson fait un nouveau carreau sans que le but ne bouge. Même si N'Guyen Van répond et que Viola ajoute un beau point la supériorité est bien présente chez l'équipe Dubois, surtout quand Ligan Doerr enchaine les frappes à neuf mètres. Vigo Dubois doit encore jouer ses deux boules. Le quintuple vainqueur de la Marseillaise ne se gêne pas et cela fait trois points pour son équipe qui pre,d l'avantage pour la première fois de la partie. 3 à 2 pour l'équipe Dubois. 

Mène 2 : Viola sort le but, la mène est annulée

La mène est un peu plus à l'avantage de la triplette de Vigo Dubois. À quatre boules de la fin, c'est Manu Viola qui frappe la boule adverse qui était proche du bouchon, le but est projeté à l'extérieur des limites du terrain. La mène est annulée.

Mène 1 : l'équipe Courtois commence par deux points

Allez c'est parti pour cette finale de la Marseillaise. C'est Ligan Doerr qui lance le bouchon à plus de 8m avec un premier point de Vigo Dubois qui tête le bouchon. Laurent N'Guyen Van qui frappe et fait un carreau. Dubois tente la reprise mais il est un poil court. Tyson Molinas a besoin de ses deux boules pour écarter la boule de l'adversaire. Sur la deuxième il fait carreau, mais "le chinois" N'Guyen Van est intraitable. Courtois et Viola ajoutent des points, pour inscrire les deux premières unités de la partie. 2 à 0 pour Courtois. 

C'est la troisième finale du Marseillais Aimé Courtois après 2016 et 2018, la première avait été jouée avec N'Guyen Van et Da Cunha contre Dugény. Mais la deuxième avec ses partenaires d'aujourd'hui, N'Guyen Van et Viola s'était disputée face à Vigo Dubois et Tyson Molinas accompagnés à l'époque par Jean-Michel Puccinelli.

Les locaux de St Barnabé se sont fait très peur en demi-finale en fin d'après-midi contre la triplette Salvini-Lellouche-Lapeyre, pensant même perdre la partie dans les derniers instants, mais avec l'appui du public (qui a un peu dépassé les limites du respect des joueurs) et avec beaucoup de chance, Courtois, Viola et N'Guyen van se sont qualifiés 13 à 11. Quelques heures après avoir éliminés les favoris Rocher, Robineau et Lacroix, ils sont à l'heure en finale de ce 61e Mondial la Marseillaise à pétanque.

En finale, ils seront opposés à une triplette qui a régalé le public à chacune de ses apparitions. Une équipe très bien équilibrée avec le métronome Antoine Dubois dit Vigo, vainqueur cinq fois ici à Marseille et qui peut rejoindre Jean Kokoyan et Marco Foyot derrière le recordman Albert Pisapia. À 45 ans ça serait énorme. Associé cette année au tireur Tyson Molinas, et au milieu très talentueux David Doerr dit Ligan, Vigo a la confiance de son côté. Qualifiés plutôt sereinement après avoir écarté l'équipe de Gilles Gayraud en huit mènes 13 à 7, leur concours ressemble à une longue promenade, hormis en 16e de finale où ils ont failli passer à la trappe étant menés 10 à 2 contre Zyzskowski.

Une finale qui va drainer un beau public nombreux, dont beaucoup de marseillais qui seront derrière la triplette locale, mais l'enjeu ne devra pas prendre le pas sur le jeu, et il faudra laisser ses émotions de côté. Rendez-vous à 20h30 pour le coup d'envoi de cette finale qui s'annonce explosive !