Du Ricard au cannabis récréatif ?

Le numéro 2 mondial des spiritueux, le groupe Pernod Ricard, étudie de près le marché de la drogue douce.

feuille de cannabis
feuille de cannabis © ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
25 pays dans le monde ont déjà légalisé le marché du cannabis. Dans le même temps les géants de l'alcool observent à la loupe cette évolution.
C'est le cas du géant français Pernod Ricard, comme l'indique Alexandre Ricard, dirigeant du groupe :

Nous regardons de près ce marché 

Le patron du groupe a précisé également qu'à ce stade, il est encore difficile de se prononcer. Mais il y a une vraie question à se poser. Est-ce que la légalisation du cannabis peut avoir un impact de cannibalisation de la consommation des spiritueux premium ? Il n’y a pas d’évidence que ce soit le cas. Nous restons prudents et continuons nos analyses.

 
Le propriétaire de la bière Corona, Constellation brands a lui déjà sauté le pas.

Il a créé la surprise, en s’alliant à une société canadienne spécialisée, à l’origine, dans le cannabis thérapeutique. Il compte ainsi bénéficier de la légalisation de son usage récréatif. La brasserie californienne Lagunitas, a, elle, déjà lancé, cet été, une eau pétillante infusée au cannabis. Cette coproduction avec le spécialiste de la feuille verte CannaCraft, n'est diffusée qu'en Californie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pernod-ricard économie alcool société entreprises