Fusillades en série à Marseille : un homme de 63 ans tué et un blessé cette nuit cité de La Busserine

Le drame s'est joué lundi soir, vers 22 h 30, dans un snack à proximité d'un point de deal. Les trafics de drogue ont fait au moins dix-sept morts à Marseille depuis le début de l'année.

La série noire continue. Un homme de 63 ans a été tué vers 22 h 30 lundi 24 avril et un autre autre, âgé d'une trentaine d'années, a été blessé lors d'une fusillade dans un snack de la cité de La Busserine, à Marseille (14e), apprend France 3 Provence-Alpes de source policière, confirmant une information de La Provence. Ce drame intervient alors que les trafics de drogue ont déjà fait au moins 17 morts à Marseille depuis le début de l'année. 

Selon les premières constations de la police judiciaire, à qui l'enquête a été confiée, le sexagénaire se trouvait dans un snack à côté d'un point de deal de la cité défavorablement connue pour être un lieu important des trafics de stupéfiant à Marseille lorsque des tirs de Kalachnikov ont été entendus. Un autre homme présent dans le snack a été blessé au cours de la fusillade. Il a été pris en charge par les matins-pompiers, rapidement sur place. La préfète de police, Frédérique Camilleri, s'est rendue sur place.

Des douilles de calibre 7,62 et 9 millimètres

Le sexagénaire, inconnu des services de police, a reçu plusieurs impacts de balles au niveau du thorax et était déjà décédé à l'arrivée des secours, a-t-on appris auprès d'une source policière citée par l'AFP. Il jouait aux cartes avec des amis, et serait considéré comme une victime collatérale de cette fusillade par les enquêteurs selon les informations de France 3 Provence-Alpes.

La seconde victime, un trentenaire connu lui pour trafic de stupéfiants, présentait des impacts de balles au dos et aux membres inférieurs et a été transportée en urgence absolue à l'hôpital de La Timone.

Plusieurs douilles de calibre 7,62 et 9 millimètres ont été retrouvées sur place et deux personnes ont pris la fuite, a indiqué une autre source policière.

La veille, dimanche 23 avril, un jeune homme de 19 ans avait été tué, aux alentours de 22 h. Il se trouvait dans le hall d'un immeuble de la cité du Mail, également dans le 14e arrondissement de la cité phocéenne.

L'année 2022 avait déjà été particulièrement meurtrière dans les Bouches-du-Rhône, avec 32 victimes d'homicides en bande organisée, dont 28 à Marseille, selon les chiffres du parquet. Plus de 30 de ces morts par balles de 2022 étaient directement "liés au trafic de stupéfiants", avait précisé la préfecture de police.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité