Thalassa. Disparition de Georges Pernoud : "il a jeté l'ancre dans tous les ports de Méditerranée"

Le journaliste Georges Pernoud, figure emblématique de l’émission Thalassa sur France 3, est décédé à l’âge de 73 ans dans un hôpital parisien. Il avait commencé l’aventure du magazine de la mer à Marseille en 1975.

04/02/2005. L'animateur de télévision Georges Pernoud présente l'émission THALASSA en direct de Port Saint Louis du Rhône (Bouches-du-Rhône) à bord du voilier Le Marite
04/02/2005. L'animateur de télévision Georges Pernoud présente l'émission THALASSA en direct de Port Saint Louis du Rhône (Bouches-du-Rhône) à bord du voilier Le Marite © DAVID NATHAN / MaxPPP

France 3 Paca rend hommage à Georges Pernoud, dès ce lundi 11 janvier, avec la diffusion à 23h40 d’un numéro de Thalassa spécial Marseille, d’octobre 2009.

Georges Pernoud nous a quittés. "Il est décédé dans un hôpital en région parisienne des suites d'une longue maladie", a annoncé sa fille Fanny Pernoud à l'AFP.

Le journaliste et initiateur du magazine Thalassa sur France 3, avait lancé l'émission culte de la mer en 1975. En commençant par notre littoral méditerranéen.

"La première émission a été tournée à Marseille", se souvient Philippe Vilamitjana, journaliste et producteur, qui a travaillé sur Thalassa pendant une vingtaine d’années, aux côtés de Georges Pernoud.

"Je me souviens du thème de ce premier numéro. C’était le poids de la mer, la pression qu’exerce la  quantité d’eau".

L'homme de "toutes les mers"

Nul doute que l’émission a dû susciter la curiosité des téléspectateurs. A l’époque, Thalassa s’inscrit en deuxième partie de soirée, après le Soir 3.

"C’était un ovni dans le paysage audiovisuel. C’est la première fois qu’une émission était dédiée à la mer", poursuit l’ancien collaborateur de Georges Pernoud.

À Marseille et dans la région, Georges Pernoud fera le choix d’y revenir souvent avec ses équipes. Entre océan et Méditerranée, "il n’a eu aucune préférence", souligne Philippe Vilamitjana. "Georges aimait toutes les mers : les mers exotiques, celle du nord, la Méditerranée, les océans. Il n’y a pas un port, de Dunkerque à Menton, où nous n’avons pas jeté l’ancre".

"Dans la cité phocéenne, notre grande adresse c'était la Comex créée par Henri Deleuze. Nous avons réalisé des reportages sur les calanques, le Châteaud'If et la légende de Monte Cristo, le ferry-boat...La force de Thalassa, c'était être proche des professionnels de la mer.. Un hiver, nous avons suivi les pêcheurs de Cassis durant leur récolte d'oursins", se souvient encore Philippe Vilamitjana. 

Le 2 septembre 2015, Thalassa diffuse une émission consacrée à Marseille. 

La nouvelle du départ de Georges Pernoud suscite de nombreuses réactions, pour celui qui "avait réussi à faire connaître et aimer la mer à la France entière", écrit sur son compte Twitter le président de la région Sud Renaud Muselier.

Sur la page Facebook de France3 Provence, les commentaires affluent. Le magazine de Georges Pernoud a marqué des générations,, et suscité la passion pour la mer. 

"Elégant" et "professionnel"

Serge salue "une excellente émission présentée par un homme qui nous donnait envie de découvrir un univers magnifique. Merci à vous Monsieur Penoud", écrit-il.

Edwige se souvient d'un "personnage élégant et d'un tel professionnalisme qu'il vous faisait vivre son émission". Sandra rend hommage au professionnalisme de Georges Pernoud, "fait de savoir de culture, de beauté, de respect.....rarissime de nos jours, bon vent ", conclut-elle.

Celui qui fut son bras droit pendant des années, Philippe Vilamitjana, le décrit ainsi en quelques mots : "discrétion, amitié, fidélité, respect, élégance et professionnalisme"

Jean-François Giorgetti, journaliste à Marseille, a travaillé avec lui à plusieurs reprises dans les années 85.

"Il avait construit l'équipe de Thalassa comme une famille. Toutes les émissions étaient faites en direct. À chaque fin d'émission, il y avait une grande tablée. On mangeait tous ensemble avec Pernoud, qui était au centre. C'était un homme fidèle en amitié, lorsqu'il vous accordait sa confiance ", témoigne-t-il.

Passionné par l'image

Georges Pernoud est né à Rabat, d’un père journaliste. Sa tante est Laurence Pernoud auteur du best-seller "J'élève mon enfant". 

Passionné d’images, il entre à l’ORTF comme cameraman, et travaille aux côtés du chef opérateur Jacques Landry, neveu de François Mitterrand.

Très vite, Georges Pernoud parcourt le monde comme reporter, notamment pour l’émission 24 heures à la Une.

Mais c’est la Whitebread, course autour du monde en équipage, qui va agir comme déclencheur. Il embarque sur l’un des bateaux. Son reportage marque un tournant dans sa carrière.

Thalassa voit le jour en 1975, comme émission bimensuelle, en deuxième partie de soirée. 

L’émission battra le record de longévité du paysage audiovisuel français.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers télévision économie médias france 3 hommage société