Un TER assurant la liaison Marseille - Miramas a été la cible de jets de projectiles au niveau de la gare de Saint-Barthélémy ce vendredi 3 février vers 17 h, provoquant l'arrêt de la circulation des trains au départ de Marseille.

Des "jets de projectiles et de cocktails molotov" selon les messages audios diffusés aux voyageurs par la SNCF, a nécessité l'arrêt de la circulation des trains au départ de la gare Saint-Charles depuis 17 h vendredi 3 février, a constaté France 3 Provence-Alpes. La police marseillaise confirme les seuls jets de projectiles.

En début de soirée, la SNCF précisait "qu'il ne s'agissait en aucun cas de cocktails molotov", contrairement à ce qui avait été annoncé aux passagers.

Selon les premiers éléments connus, les faits se seraient produits aux alentours de 17 h sur un TER assurant la liaison entre Marseille et Miramas au niveau de l'ancienne gare de Saint-Barthélémy, à Marseille, sans faire "ni de blessé, ni de dégât", selon la police interrogée par France 3 Provence-Alpes.

Les équipes de la brigade de surveillance des transports publics et de surveillance générale de la SNCF ont été mobilisées pour intervenir à proximité des voies.

Interrogé par France 3 Provence-Alpes à bord d'un train maintenu à l'arrêt, un contrôleur assure qu'il s'agit "d'un caillassage de la part d'une bande."

A 18 h 10 vendredi 3 février, le trafic reprenait.