• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le journal La Marseillaise obtient un sursis supplémentaire de 6 mois

La période d'observation se terminera le 28 mai 2018. / © IP3 PRESS/MAXPPP Archives / Clement Mahoudeau
La période d'observation se terminera le 28 mai 2018. / © IP3 PRESS/MAXPPP Archives / Clement Mahoudeau

Le tribunal de commerce de Marseille a prolongé de six mois la période d'observation de La Marseillaise, quotidien régional en redressement judiciaire depuis un an.

Par Gilles Guérin

Selon l'Agence France Presse (AFP) qui a pu consulter la décision du tribunal de commerce de Marseille, la prolongation "à titre exceptionnel" de la période d'observation se terminera le 28 mai 2018. Les avocats du journal proche du PCF, avaient annoncé lors de l'audience du 15 novembre avoir reçu 300.000 euros d'un nouvel actionnaire, le groupe Media, spécialisé dans la communication des entreprises et des collectivités.

Passif de 6.7 millions d'euros

Le passif du journal, qui revendique son indépendance des groupes financiers, s'élève à environ 6,7 millions d'euros, selon les estimations du mandataire judiciaire citées dans la procédure.
Le tribunal relève ainsi que les Editions des Fédérés --qui avaient repris le journal en avril 2015-- ont accompli de "nombreux efforts" durant les douze derniers mois, mais que cela ne leur permet pas de "dégager une rentabilité suffisante pour présenter un plan de continuation via l'apurement du passif". Fondé en 1943 pendant l'Occupation allemande, La Marseillaise, qui emploie 87 salariés est diffusé dans six départements du Sud-Est (Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse, Hérault et Gard).
Le quotidien avait déjà connu de graves difficultés et une première période de redressement judiciaire il y a trois ans.

Sur le même sujet

Maître Geoffroy Barthélémy (83)

Les + Lus