Journées du patrimoine : des sites emblématiques ne sont pas accessibles au public à Marseille

Marseille accueille de plus en plus de touristes qui viennent découvrir son patrimoine. Pourtant de nombreux monuments historiques et sites emblématiques ne sont pas accessibles au public. Manque de financement ou absence de projets : c'est un vrai défi pour la 2e ville de France.

C'est sans doute l'un des plus beaux monuments historiques de Marseille. l'un des plus grands aussi. Le Fort St Nicolas a été construit sous Louis XIV. Il domine le Vieux-Port. De cette citadelle, les Marseillais ne connaissent souvent que cette façade. L'entrée est interdite au public.
 

Longue opération de restauration


Pourtant, depuis 2010, la partie haute du Fort a été racheté par la Ville. Il fait l'objet d'une longue opération de restauration. 
L'association d'insertion "Actavista" a déjà restauré près de 2000 m² de façades et remparts. Il faudra pas moins de 10 ans pour remettre en état ce site occupé pendant 350 ans par l'armée.  Le Fort a été utilisé ici pour effectuer des expérimentations militaires sur les animaux, mais il est aussi et surtout une prison chargée d'histoires.

Jean Giono, Habib Bourguiba ou encore le ministre de la culture Jean Zay y furent enfermés pendant la seconde guerre mondiale. C'est un patrimoine encore inaccessible aux marseillais. Mais ce n'est pas le seul. 
 

Borely et Pastré dans l'attente


A Borely, le Pavillon du parc semble désespérément à l'abandon depuis 11 ans. Il y a bien un projet de restaurant, celui de la société Noctis, un investissement de 2 millions d'euros qui pourrait finir à l'eau, pour une histoire de surface et de norme de sécurité! Du côté de la municipalité : c'est le silence radio.

A quelques km de là. En meilleur état, le Château Pastré garde ses volets fermés. La somptueuse bastide provençale ne se remet pas du transfert du musée de la Faïence en 2016. Difficile décidément pour la municipalité de donner un second souffle à ces monuments. Aucun de projet mais un avenir culturel pour la belle endormie assure-t-on. Pas vraiment rassurant. Il va falloir faire preuve encore de patience pour profiter un jour de l'ensemble du patrimoine Marseillais.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets