Le premier restaurant gastronomique solidaire de France ouvre ses portes à Marseille

Publié le
Écrit par Annie Vergnenègre, Mélanie Frey et Pauline Gugou

"Le République" ouvre ce mardi à Marseille. Ce restaurant gastronomique propose des repas à 1 euro symbolique aux personnes les plus précaires, tout en accueillant une clientèle traditionnelle. Le chef Sébastien Richard est à l'origine de cet établissement unique en France.

Derrière les portes du République, place Sadi-Carnot (2ème arrondissement) , c'est l'effervescence. En cuisine comme en salle, on fait les derniers ajustements pour être prêts à accueillir les premiers clients.

Ce restaurant "pour tous" est une première en France. Le chef étoilé Sébastien Richard en a eu l'idée. Le projet est porté par l'association La Petite Lili qu'il préside et qui réunit les chefs Sylvain Martin, Emmanuel Perrodin, Richard Lepage et une quarantaine d'autres.

"Nous sommes un restaurant, nous ne sommes pas une cantine solidaire, insiste d'emblée Sébastien Richard, l'idée est de pouvoir mélanger dans un même espace et en même temps des personnes sans qu'il y ait de différence". 

Un resto qui mélange les classes

Même carte, même service, mais pour les bénéficiaires adressés par les associations partenaires, une addition à un euro. 

"Est-ce que les bénéficiaires auront les mêmes assiettes ? la réponse est oui ! Est-ce qu'ils seront assis au même endroit ?  la réponse est oui! Est-ce qu'ils seront servis de la même façon avec la même attention ? la réponse est oui!". 

Le chef veut faire venir à sa table des personnes qui n'ont pas les moyens de se faire un resto et d'autres qui peuvent se l'offrir. 

Le défi n'est pas gagné. "Faire un joli lieu, c'est possible, faire une bonne cuisine, c'est relativement possible, être bien servi c'est possible, mélanger les classes aujourd'hui c'est l'enjeu du restaurant".

120 places assises à l'intérieur et autant en terrasse. La moitié sera réservée pour ces bénéficiaires à chaque service, midi et soir.

"Même pour les personnes qui paient le "prix normal", on essaie de faire une tarification relativement basse, assure le chef du République, on est à 22 euros sur entrée, plat, dessert."  

Une entreprise d'insertion

Pour assurer l'équilibre budgétaire, le restaurant a reçu le soutien de son bailleur, "très compréhensif", et également des subventions et des dotations qui permettent d'avoir un investissement global à zéro, précise l'initiateur du projet.

"On est aussi entreprise d'insertion, souligne-t-il, on a 12 postes en insertion et on est par définition une association à but non lucratif."

Le chef étoilé table aussi des rentrées d'argent grâce à l'organisation de soirées événementielles. 

Le République s'adresse aux amateurs de cuisine méditerranéenne avec des produits locaux et de saison. Le restaurant ouvrira ses portes le 1er février.