Ligue 1 OM : les supporters marseillais interdits de déplacement à Lyon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie avec AFP
Ligue 1: les supporters marseillais interdits de déplacement
Ligue 1: les supporters marseillais interdits de déplacement © CHRISTOPHE SIMON / AFP

Les supporters marseillais sont interdits de déplacement dimanche à Lyon par la préfecture pour le match de Ligue 1 qui doit opposer l'Olympique lyonnais et l'Olympique de Marseille, ont annoncé mercredi la préfecture et l'OM.

"Dans le cadre de la rencontre entre Lyon et l'OM au Groupama Stadium en clôture de la 14e journée de Ligue 1 Uber Eats, la préfecture du Rhône a pris un arrêté visant à interdire le stationnement et la circulation des supporters marseillais dans le centre-ville de Lyon et aux abords du stade à Décines-Charpieu le dimanche 21 novembre 2021 de 8h à minuit", écrit le club marseillais sur son site internet.

L'accès au stade et à ses alentours est interdit "à toute personne se prévalant de la qualité de supporteur du club de l'OM, ou se comportant comme tel, c'est-à-dire portant notamment une écharpe, un insigne, un vêtement, un drapeau aux couleurs de ce club", ajoute-t-il.  

La préfecture du Rhône précise également dans un communiqué que "la possession, le transport et l'utilisation de tous pétards ou engins pyrotechniques et tout objet pouvant être utilisé comme projectile" seront interdits dans le centre ville de Lyon, ainsi que dans l'enceinte et aux abords du stade.  

Les supporters de l'OM ont déjà l'interdiction de parcage extérieur depuis des débordements dans les tribunes, d'abord après le match Nice-OM du 22 août, puis après celui joué à Angers le 22 septembre.

L'OM a été sanctionné deux fois cette saison par la commission de discipline de la LFP pour ces incidents.  

Depuis le match contre Angers, l'OM est sous la menace d'un retrait d'un point au classement en cas de récidive.  

Des supporteurs du SCO mis en examen

Quatre supporteurs d'Angers âgés de 22 à 35 ans ont été mis en examen mercredi et comparaîtront le 30 mars, suite à ces débordements lors du match SCO-Marseille (0-0).  

Placés en garde à vue mercredi matin, les quatre supporters sont mis en examen pour pénétration non autorisée dans une compétition sportive avec l'intention de la troubler, "une infraction spécifique du code des sports".  

Trois d'entre eux sont en outre mis en examen pour violences commises en réunion dans une enceinte sportive, a précisé le procureur de la République d'Angers, Eric Bouillard.  

Ils auraient commis ces violences "soit sur des stadiers, soit sur des adversaires du camp d'en face de l'OM", a détaillé le magistrat.  

Dans l'attente de leur comparution devant le tribunal correctionnel, tous quatre ont été placés sous contrôle judiciaire. Ils ont également interdiction de fréquenter des stades où se dérouleraient des matchs de Ligue 1 ou de Ligue 2.  

Des supporteurs marseillais "seront entendus ultérieurement, mais très vite", a précisé le procureur.  

Le 22 septembre, après des jets de pétards, plusieurs dizaines de supporters marseillais étaient sortis de la zone visiteurs pour se confronter aux ultras angevins dans la tribune voisine avant que les stadiers ne rétablissent l'ordre. Personne n'avait été blessé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.