Marseille : 3 stations de métro ferment le soir pour travaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Deumier
© V. Vrel / PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

A Marseille, lorsque le métro est arrêté, les bus prennent le relais. C'est en tout cas l'organisation mise en place pendant cette tranche de travaux sur la station Capitaine Gèze. Les stations Bougainville, National et Désirée Clary sont fermées le soir à partir de 20h20.

Le calendrier provisoire est applicable à partir de ce lundi sur la ligne M2. Motif : la ligne est prolongée vers la station du Capitaine Gèze. Cette station sera le nouveau terminus de la ligne. Bougainville - Sainte Marguerite-Dromel. Autrement appelée M2.


Trafic interrompu le soir


Le service est donc interrompu mais attention ! Pas en permanence et encore moins sur toute la ligne. Les stations Bougainville et Joliette seront fermées du lundi au jeudi de 20h30 à 1h. Les jours feriés, le service reste normal.

Les 3 stations non desservies sont Bougainville, National et Désirée Clary. Dernier départ de Bougainville à 20h20.

Les bus prennent le relais 


La RTM nous informe que pendant cette période de travaux, une ligne de bus de substitution ''Bus M2'' dessert dans les deux sens les arrêts de Métro Joliette, Désirée Clary, National et Bougainville, toutes les 10 minutes :

Arrêts desservis entre ces 2 stations par la ligne ''Bus M2''
• de La Joliette vers Bougainville :
- Station Joliette : arrêt Joliette (Bus 49)
- Station Clary : arrêt Hôpital Européen (70-526-535)
- Station National : arrêt Métro National (Bus 89-530)
- Station Bougainville : arrêt Métro Bougainville (Bus 70-535)

de Bougainville vers La Joliette
- Station Bougainville : arrêt Métro Bougainville (Bus 70-535)
- Station National : arrêt Métro National (Bus 89-530)
- Station Clary : arrêt Paris Clary (Bus 70-526-535)
- Station Joliette : arrêt Joliette (Bus 49)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.