• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : le bataillon des marins-pompiers fête ses 80 ans

Journée "portes ouvertes" des marins-pompiers de Marseille en 2016 / © VALLAURI Nicolas
Journée "portes ouvertes" des marins-pompiers de Marseille en 2016 / © VALLAURI Nicolas

Le Bataillon des marins-pompiers de Marseille a été créé après l'incendie des Nouvelles Galeries, sur la Canebière, en 1938. Pour célébrer le 80e anniversaire, le public est invité à rencontrer les soldats du feu, lors d'une journée "portes ouvertes", sur l'esplanade du J4, samedi 13 avril.

Par Ludovic Moreau

Le Bataillon des marins-pompiers de Marseille (BMPM) fête ses 80 ans. Pour célébrer cet évènement, les soldats du feu organisent une journée "portes ouvertes", samedi 13 avril, sur l'esplanade du J4. Tout au long de la journée, le public est invité à aller à la rencontre des marins-pompiers pour découvrir les multiples facettes du métier et ses spécificités.

Les visiteurs pourront pénétrer à l'intérieur des engins opérationnels de l'unité et des véhicules de collection. Ils pourront aussi découvrir l'historique du bataillon et ses évolutions au travers des quatre-vingts dernières années.

Tout au long de la journée, les marins-pompiers proposeront une démonstration de sauvetage en mer, une simulation d'intervention, une exercice de désincarcération, une évacuation d'une victime en paroi sur le Mucem et une démonstration d'aérocordage avec la section opérationnelle héliportée.

Rendez-vous samedi 13 avril, de 10h00 à 17h00, sur l'esplanade du J4.
Incendie des Nouvelles galeries, octobre 1938 / © AFP
Incendie des Nouvelles galeries, octobre 1938 / © AFP

La création du bataillon des marins-pompiers de Marseille

Le bataillon des marins-pompiers de Marseille a été créé peu de temps avant la Seconde Guerre mondiale, en 1938, après l'incendie des Nouvelles Galeries, sur la Canebière.

Le 28 octobre 1938, l'établissement des Nouvelles Galeries était en travaux, mais accueillait quand même du public. Pour une raison inconnue, un feu s'est déclaré au premier étage et s'est rapidement propagé. Le personnel sur place a tenté, en vain, d'éteindre l'incendie et a fait appel aux sapeurs-pompiers, en charge des secours à l'époque.

Les pompiers ont été retardés parce que la foule s'était amassée sur la Canebière et dans les rues autour. Les autopompes avaient du mal à circuler pour arriver jusqu'à l'établissement. D'autre part, le vent soufflait très fort ce jour-là et s'était engouffré par les fenêtres,

raconte le Premier maître Jean-Luc Merle, marin-pompier de Marseille.

Les sapeurs-pompiers ont terriblement souffert de matériels défaillants et de manque de personnel pour maîtriser l'incendie. Les autorités ont fait appel aux marins-pompiers de la base navale de Toulon.

Les marins-pompiers de Toulon n'ont pas éteint le feu des Nouvelles Galeries, mais par contre, ont limité toute l'extension, notamment sur l'hôtel de Noailles, où aujourd'hui il y a le commissariat de police,

indique l'Amiral Charles-Henri Garie, commandant du bataillon des marins-pompiers de Marseille.

L'incendie des Nouvelles galeries a fait 73 morts et plus de 200 blessés.

Ce terrible évènement s'est produit sous les yeux du président du Conseil de l'époque, Edouard Daladier.

Cette arrivée des marins-pompiers de Toulon, des militaires, en ordre, avec leur grande échelle, a beaucoup impressionné le gouvernement de l'époque

précise le commandant du BMPM.

Le gouvernement a décidé de mettre en place des pompiers militaires à Marseille. Le bataillon des marins-pompiers est créé le 24 décembre 1938. C'est lui qui, depuis cette date, à la lourde charge de veiller à la sécurité des Marseillais, nuit et jour.
Intervention des marins-pompiers lors de l'incendie de la cité radieuse "Le Corbusier" février 2012 / © BRUNO PLANCHAIS
Intervention des marins-pompiers lors de l'incendie de la cité radieuse "Le Corbusier" février 2012 / © BRUNO PLANCHAIS


Le bataillon des marins-pompiers aujourd'hui

"Une unité hors norme pour une ville hors norme" indique le bataillon. Aujourd'hui, le BMPM est la plus grande unité de la Marine nationale. Forte de 2 500 militaires et civils, hommes et femmes, le bataillon lutte chaque jour contre la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile dans la deuxième ville de France.

Le BMPM assure aussi la sécurité de l'aéroport de Marseille-Provence, d'Airbus Helicopters, ainsi que des navires à quai et en rade de Fos/Port-de-Bouc ou dans les bassins Est du port autonome.

Les activités opérationnelles du BMPM sont multiples : secours à personnes, feux urbains, feux de forêt, feux de navires, etc. Les marins-pompiers sont spécialisés dans l'intervention à bord des navires et dans les ports.


Le BMPM en chiffre pour l'année 2018

368 877 appels au COSSIM (appel au 18)
128 319 interventions
141 interventions pour 1 000 habitants (record national)
351 interventions par jour
10 minutes : délai d'intervention
84 % des interventions sont des secours à personnes
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Messonier - Zeboudj

Les + Lus