Marseille : le carnaval de la Plaine, hors les murs pour ses 20 ans

Le Caramentran de la Plaine / © Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence
Le Caramentran de la Plaine / © Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence

Cela fait 20 ans que le carnaval de la Plaine expose ses costumes et ses chars colorés à la mi-mars. Mais cette année, en raison du mur érigé tout autour de la place de la Plaine, le carnaval s'étendra à d'autres rues et d'autres quartiers. Rendant aussi un hommage vivant au Noailles endeuillé.

Par Ghislaine Milliet

Il fait partie des carnavals indépendants entièrement portés par leurs habitants. Si le carnaval de la Plaine atteint ses 20 ans cette année, il s'agit aussi d'une année très particulière pendant laquelle se sont déroulés deux événements majeurs pour le quartier :

- huit personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement d'immeubles à la rue d'Aubagne, toute proche dans le quartier Noailles.

-  un mur en béton a été construit tout autour de la place de la Plaine, la séparant de ses habitants, pour la réalisation d'un projet municipal de rénovation.
 
© Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence
© Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence

Sur Facebook, les porte-paroles du carnaval expliquent le parcours obligatoirement modifié de cette année, passant par la Canebière, jusqu'à la Porte d'Aix : 

"Carnaval ... est plus libre que jamais !

Il saute à cloche pied entre les interstices des murs érigés tandis que d'autres se sont effondrés.…

Est venu le moment de souffler, chanter, danser, balayer tout ça loin de nous."

Beaucoup de Marseillais ont répondu à l'appel, de la préparation déjà, puis de la participation aujourd'hui.

Colorés, costumés et nombreux, ils sont venus asssister au feu du Caramentran, qui expulse le mal-être pour ramener à la vie.
© Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence
© Photo Nathalie Ramirez/France3 Provence

Une tradition autrefois fêtée dans tous les villages, mais qui reprend forme à travers les carnavals indépendants que le carnaval de la Plaine-Noailles-Réformés-Belle de Mai a désormais rejoints.

Jamais l'appel du carnaval n'aura été aussi vital que cette année" pour ses 20 ans, expriment les organisateurs.

Rappelant que si "le sens profond de Carnaval, détruire le mal de l'année passée pour faire venir le printemps et sa puissante énergie" est bien le but, "toute tentative d'étouffer, emmurer, écraser Carnaval sera vaine". 

Une allusion aux combats menés à la Plaine pour le maintien du carnaval, puis pour la rénovation de la place, enfin à celui livré contre le logement insalubre à Marseille.
 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus