Marseille : la colère des riverains après le saccage des jardins partagés du quartier de la Viste

Plants de salades et de tomates arrachés, arbustes sciés, serre saccagée : les jardins partagés du quartier de la Viste dans le 15 ème arrondissement de Marseille ont été violemment détruits. La volonté de nuire est manifeste et attriste les jardiniers.
 
La serre de l'espace commun de ce jardin partagé de Marseille à été saccagée. Vincent Devigne, médiateur-jardinier constate les dégâts.
La serre de l'espace commun de ce jardin partagé de Marseille à été saccagée. Vincent Devigne, médiateur-jardinier constate les dégâts. © FTV
90% des plants ont été jetés à terre et retournés. Mais que s'est-il passé ? Qui a pu se livrer à de tels actes de vandalisme dans ce jardin ?

Ici, habituellement, on cultive en plus des fleurs et légumes, le partage, la joie de vivre et l'entraide.
Dans le 15ème arrondissement de Marseille, plusieurs jardins partagés comme celui-ci ont été saccagés
Dans le 15ème arrondissement de Marseille, plusieurs jardins partagés comme celui-ci ont été saccagés © FTV
La stupéfaction est d'autant plus grande pour les jardiniers : ils ont l'habitude que des intrus viennent se servir à même les plantations. Mais cet acharnement destructeur est une première.

" C'est du temps de travail, c'est de l'investissement" regrette Jean-Marc Thomi de l'association les jardins partagés du bélvèdère. "S'ils veulent, ils viennent on leur donne, les jardins partagés c'est fait pour cela", explique le jardinier.
Par chance, les vandales qui ont saccagé ce jardin partagé du 15e arrondissement de Marseille, ont laissé la vue
Par chance, les vandales qui ont saccagé ce jardin partagé du 15e arrondissement de Marseille, ont laissé la vue © FTV

Des valeurs bafouées

Au-dessus de la mer, ce jardin suspendu est un havre de paix pour les habitants du quartier. Ils viennent pour se retrouver et se ressourcer. Les potagers sont cultivés patiemment, avec beaucoup de soin.

Ce qui attriste le plus Jean-Marc et le désole c'est que "bon nombre d'enfants du quartier ont pour habitude de venir jardiner et qu'ils vont être touchés par ce désastre".

Anissa Cheurfa, la présidente du comité d'intéret de quartier de la Viste ne décolère pas devant l'olivier. Il a purement et simplement été scié. 
Même l'olivier sacré pour Anissa Cheurfa a succombé aux coups de lames des vandales. Marseille (15e)
Même l'olivier sacré pour Anissa Cheurfa a succombé aux coups de lames des vandales. Marseille (15e) © FTV
" On ne s'attaque pas à un symbole! " explique-t-elle. " L'olivier, c'est un symbole de paix universelle, ceux qui ont fait cela doivent être bêtes", s'exclame Anissa hors d'elle.

Une peine immense aussi saisit les jardiniers car la personne qui avait planté cet olivier est décédée depuis. 

" Ce jardin est un lieu d'accueil pour tous, pour ceux qui n'ont pas de balcon ou de terrasse. On vient ici pour  s'oxygéner, s'aérer", détaille la présidente du CIQ.

Un acharnement inexpliqué

Le vandalisme ne s'est pas arrêté là. La serre de l'espace commun, où les jardiniers font pousser des semis, a été, elle aussi, saccagée.

"Ils ont carrément lacéré la serre pour qu'elle soit inutilisable. Ils ont arraché tous les semis, ils ont coupé les arbustes d'agrumes qu'on allait replanter, c'est vraiment de la méchanceté gratuite" constate Vincent Devigne, médiateur-jardinier. 
Les pots contenants des agrumes ont tous été vandalisés. Jardin partagé, Marseille (15e)
Les pots contenants des agrumes ont tous été vandalisés. Jardin partagé, Marseille (15e) © FTV
Ici, Vincent jardine avec les écoliers, les enfants du centre social et des patients de l'hôpital. Tout le fruit d'un long travail pédagogique est mis à sac.

Il va falloir des jours et des jours et beaucoup de patience aux jardiniers pour redonner vie à ce lieu.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers agriculture société économie