• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles, retour à la normale du trafic vendredi prochain

Le retour à la normale du trafic est prévu pour vendredi prochain / © Image France 2 / Alexandre Lepinay
Le retour à la normale du trafic est prévu pour vendredi prochain / © Image France 2 / Alexandre Lepinay

Au lendemain du déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles à Marseille, la SNCF a estimé qu'il faudrait attendre vendredi prochain pour un retour total à la normale. La circulation des TER reste perturbée et trois enquêtes ont été lancées pour déterminer les causes de l'accident.
 

Par Marc Civallero avec AFP

Suite au déraillement d'un TGV en gare Saint-Charles, hier, vendredi 24 août, la SNCF prévoit le retour total à la normale pour vendredi prochain.

Olivier Bancel, directeur des opérations et de la production chez SNCF Réseau, qui officie en tant que directeur de crise a déclaré :

"On prévoit un retour normal du trafic plutôt vendredi matin. Aujourd'hui, le trafic TGV et Intercités est normal et il sera normal demain, pour acheminer les grands retours. Pour les TER, on a un trafic adapté avec un TER sur 2 entre Marseille et Aubagne et un bus sur Marseille et Aix toutes les 30 minutes" 

Outre l'enquête interne de la SNCF et l'enquête judiciaire, des investigations ont été lancées par le Bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre pour faire la lumière sur les raisons du déraillement, a souligné le ministère des Transports ce samedi.

Afin de remettre en état les voies, les travaux de relevage ont débuté, à ce sujet Olivier Bancel a précisé :

"On a deux TGV accolés, qui sont des TGV duplex, donc excessivement lourds et excessivement longs (...), il faut relever ça très, très méticuleusement, il ne faut pas que le train bascule" 

A la suite de l'accident, la SNCF a mobilisé 350 personnes supplémentaires, "en plus des personnes normales", pour prendre en charge les passagers, dans les gares, de Paris à Marseille, ou pour les informer, en ce week-end de retours de vacances. "Elles sont mobilisées le jour et la nuit, ça va durer au-delà de la remise en état des installations"

A lire aussi

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus