Marseille : l'Hermione fera étape en 2018

© Photo AFP
© Photo AFP

De l'Atlantique à la Méditerranée... Le périple 2018 de l'Hermione, la réplique d'une frégate du XVIIIe siècle, passera par Marseille, Toulon et la Ciotat au printemps prochain. A son bord des marins professionnels et 350 volontaires.

Par Ghislaine Milliet

Le nouveau voyage de l'Hermione, célèbre réplique de la frégate éponyme du XVIIIe siècle, inclut le littoral des Bouches-du-Rhône en avril prochain. La frégate de la liberté prendra la mer fin janvier pour un périple la conduisant de l'Atlantique à la Méditerranée avant de retrouver le 16 juin son port d'attache de Rochefort, en Charente-Maritime.
Ce nouveau voyage, programmé trois ans après le séjour inaugural de l'Hermione aux États-Unis, est organisé conjointement par l'association Hermione et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), selon un communiqué publié jeudi.
La réplique de la frégate qui emmena le marquis de La Fayette aider les insurgés américains contre les Anglais en 1780 observera douze escales à travers trois pays, le Portugal, l'Espagne et le Maroc.
Le 30 janvier l'Hermione appareillera pour une journée d'exercices en mer avant de rejoindre La Rochelle, 15 miles plus au nord (27 km), où elle restera en escale d'armement du 1er au 20 février.
Elle reprendra ensuite la mer, cap sur Tanger (Maroc). Elle y fera halte du 9 au 13 mars avant de voguer vers Sète (Hérault) où elle sera l'invitée d'honneur du festival maritime "Escale à Sète".
Entre-temps, elle ira au mouillage à Barcelone le 24 mars, pour embarquer des invités et rejoindre une flottille de voiliers qui navigueront ensemble jusqu'à Sète.
L'Hermione y séjournera du 27 mars au 2 avril. Puis elle reprendra son périple, via Toulon (5 au 9 avril), La Ciotat (10 avril), Marseille (12 au 16 avril), Port-Vendres (20 au 22 avril), Bastia (du 27 au 29 avril), Portimao (Portugal, du 9 au 10 mai), Pasaia (Espagne, du 18 au 20 mai) et Bordeaux du 10 au 13 juin pour rejoindre Rochefort le samedi 16 Juin 2018.
Pour ce voyage, planifié conjointement avec l'OIF, l'équipage sera composé de 15 professionnels et de 350 volontaires, les gabiers, qui se relayeront sur les différentes étapes. Il faut 80 marins pour manoeuvrer l'Hermione.
Ces 350 marins sont issus de 34 pays membres de la Francophonie dont la France, le Vietnam, la Moldavie, l'Arménie, la Suisse, l'Égypte, Madagascar, la République Démocratique du Congo, le Mali, le Cap Vert ou encore Haïti. A chaque étapes, ils seront une douzaine à embarquer, le reste de l'équipage étant composés de marins professionnels et de gabiers principalement français.
Ces moussaillons, étudiants en géologie, en informatique, en architecture, internes en médecine, entrepreneurs ou professeurs, feront visiter la "frégate de la Liberté" lors des différentes escales.

Sur le même sujet

Interview de Rudi Garcia

Près de chez vous

Les + Lus