• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : une marche “colorée” en hommage à Marie-Bélen, l'étudiante tuée devant la Timone

Marie-Bélen Pisano / © Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook
Marie-Bélen Pisano / © Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook

Marie-Bélen a été tuée à Marseille le dimanche 17 mars 2019. L’étudiante âgée de 21 ans a été poignardée à côté du métro Timone, dans le 5ème arrondissement de Marseille. Ce lundi 15 avril, une marche est organisée pour honorer sa mémoire. Une marche "colorée" et féministe. 

Par Nathalie Deumier

Marie-Bélen Pisano, étudiante en anthropologie, a été agressée au couteau le 17 mars devant une station de métro. Elle avait 21 ans et n'a pas survécu à ses blessures. Si le mobile du "vol de portable" a été évoqué, nous avons peu d'informations sur les avancées de cette enquête. 

Ce lundi, une marche est organisée pour rendre hommage à la jeune femme. Les organisateurs la décrivent comme une féministe engagée, en particulier contre les violences faîtes aux femmes.

Une marche « colorée »

La marche est organisée ce lundi 15 avril à partir de 18 heures. Départ de la station de métro Notre-Dame-du-Mont pour marcher jusqu'à Timone.

Cet appel est lancé par la famille. Les participants sont appelés à s’habiller en couleurs, et à défiler avec des pancartes et des casseroles pour faire du bruit
 
Marie-Bélen Pisano / © Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook
Marie-Bélen Pisano / © Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook

Un message aux femmes

Le comité de soutien à Marie-Bélen dénonce un féminicide.

"Marie-Bélen était pleine de vie, souriante et apportait le bonheur autour d’elle (...) Elle n’avait pas de préjugés, elle voulait vivre libre et sans peur. Elle était féministe, se battait pour les droits des femmes, allait aux manifestations du 8 mars, soutenait le mouvement Ni una Menos né en Argentine, contre la violence faîte aux femmes.
(...)
C’est pourquoi nous vous appelons à venir honorer sa mémoire et à condamner cet horrible crime mais aussi à venir continuer sa lutte en dénonçant tous les féminicides et les violences faites aux femmes. Une violence qui est dans la rue mais aussi dans les foyers et au travail, une violence qui est physique, mentale et économique."

 
© Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook
© Marche Colorée pour Marie-Bélen / Facebook

Toutes les informations sur la page Facebook Marche Colorée pour Marie-Bélen

Sur le même sujet

Alpes de Haute-Provence : la gestion Castaner passée au crible par la Chambre régionale des comptes

Les + Lus