Marseille : pour Maxime Lopez, “la flamme s'est rallumée”

Maxime Lopez, le chouchou des supporters marseillais / © Photo AFP
Maxime Lopez, le chouchou des supporters marseillais / © Photo AFP

L'Olympien marseillais Maxime Lopez estime que "la flamme s'est rallumée" avec les supporters, dans une interview accordée à l'AFP. Et raconte comment l'OM " a envie de la Ligue des Champions".

Par GM avec AFP

Dans une interview accordée à l'AFP, l'Olympien marseillais Maxime Lopez raconte comment "la flamme s'est rallumée" avec les supporters après l'épopée européenne, malgré le manque de résultats en finale d'Europa League (perdue 3-0 contre l'Atlético Madrid)

ça a été un peu dur, toutes les vacances les gens t'en parlent..

"Mais le plus important c'est d'être prêt le 10 (août), quand on reçoit Toulouse. Il faudra les trois points, pour bien commencer la saison", poursuit Maxime Lopez.

Et le joueur est bien conscient que la confiance retrouvée avec les supporters va augmenter leur exigence. 

Il va falloir faire une grosse saison

reprend-il. Il faut viser la 3ème place pour faire mieux que l'an passé: "On a envie d'aller chercher la Ligue des Champions".
 

"Il y avait une ambiance, pfou !"

Pour Maxime Lopez, l'expérience vécue l'an dernier a été déterminante. 
"Avec l'Europa League, tout le monde a pu jouer, personne ne s'est retrouvé quatre, cinq matches sur le banc, ça tournait vraiment. Il n'y avait pas de titulaire, à part les quatre joueurs, tout le monde sait qui: Flo (Thauvin), Dim (Payet), Luiz (Gustavo) et Adil (Rami).

Le reste, on a tous tourné, ce qui a rendu la vie de groupe exceptionnelle.

ll y avait une ambiance, pfou! Quand on a repris l'entraînement, j'avais l'impression que la saison n'était pas finie. C'est le même groupe et on a les mêmes délires", explique l'Olympien.

J'ai des bonnes ondes sur la vie de groupe, elle n'a pas bougé.

Si Maxime Lopez revient sur ses "galères" l'an passé, estimant qu'il n'avait pas "le niveau", il est fier d'avoir "réussi à remonter la pente" grâce à son coach et son entourage.    
"Moi j'ai aimé ma saison dernière, franchement, sur la seconde partie de saison j'ai montré sur des matches de haut niveau que j'avais mon rôle à jouer, notamment contre Leipzig ou Bilbao".
De là à se voir "comme un cadre", Maxime Lopez n'en est pas loin. Persuadé que son coach ne le "considère plus comme un jeune qui commence", avec ses 50 matches de L1 et sa participation en coupe d'Europe. 
Mais le jeune joueur d'à peine 20 ans reste conscient qu'en raison de son gabarit, "les gens me considèrent toujours comme un jeune". Pour eux "je serai toujours le minot".


    

Sur le même sujet

Les + Lus