Marseille: mobilisation pour une famille sans papiers et sans toit

Des enseignants, des parents d'élèves et l'association Réseau Education Sans Frontières ont créé un comité de soutien pour une famille dont les enfants sont scolarisés à Marseille. La famille vit dans une voiture. Un sitting est prévu ce vendredi 20 octobre devant l'école Bugeaud à Marseille.

Marseille. Photo d'illustration.
Marseille. Photo d'illustration. © cc
Charlotte Riou est enseignante à l'école Bugeaud. Avec ses collègues, des parents d'élèves et les membres de l'association RESF (Réseau Education Sans Frontières), ils ont créé un comité de soutien pour une famille de l'école. Cette dernière, originaire d'Asie se trouve "dans une situation précaire pour ne pas dire misérable", déplore l'enseignante. 

En France depuis quatre ans, la famille composée des parents et de quatre enfants est sans papiers. Depuis septembre de cette année, elle est désormais sans toit. Deux enfants sont inscrits à l'école Bugeaud dans le 3e arrondissement tandis qu'un troisième enfant est au collège de la Belle de Mai.

La famille a été délogée d’un squat le 22 septembre dernier et dort depuis dans une voiture. Leur bébé âgé d’un an a été hospitalisé à Marseille le 13 octobre car il aurait perdu connaissance, "sûrement en raison des conditions affreuses dans laquelle se trouve la famille", raconte Charlotte Riou. 

La Fondation Abbé Pierre a accepté de financer un mois d’hôtel à partir du 17 octobre. Or, les hôtels ne sont pas soumis à l'interdiction d'expulsion au moment de la trêve hivernale qui débute le 30 octobre.

"Nous aimerions les aider. Ce sont des enfants comme les autres ! Notre objectif c'est d’abord, de leur trouver un toit afin qu’ils soient protégés grâce à la trêve hivernale puis de leur permettre d’obtenir des papiers", explique Charlotte Riou.

Depuis la rentrée, l'institutrice a lancé un appel aux dons et a permis aux enfants d'avoir la gratuité à la cantine des écoles. Le comité a interpellé les élus de la mairie du 3e arrondissement de Marseille et a sollicité l'intervention de plusieurs membres de la France Insoumise. 


Au sein de l’école et du collège de la grande, les enseignants et les parents d’élèves se mobilisent. Avec l'association Réseau Education sans Frontières, ils seront une quarantaine présents pour un sitting ce vendredi soir à 16h30 devant l’école Bugeaud. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société migrants immigration