Marseille : un mort dans un feu dans un camp de Roms

Les marins-pompiers sont intervenus dans la nuit sur un violent feu sur un terrain vague du 12e arrondissement. 27 personnes ont été évacuées.

© Alexandre Affergan / France Télévisions

Un mort dans l'incendie

Les marins pompiers sont partis à 1h du matin sur un violent incendie déclenché sur un terrain vague des Caillols à la Fourragère dans le 12e arrondissement de Marseille, investi par des Roms. A leur arrivée, tout le camp était en feu, très violent, à cause de 9 bouteilles de gaz retrouvées sur le site.
Une personne a été retrouvée décédée au cours de l'intervention, elle manquait à l'appel lors de l'évacuation.28 personnes dont 11 enfants ont été mises à l'abri en poste avancé, puis évacuées dans un gymnase de la ville.
De gros moyens ont été dépêchés sur place, 5 lances, 50 hommes sont intervenus pendant 6h pour venir à bout de l'incendie.

C'est la pauvreté qui tue

Jane Bouvier, de l'association "l'école au présent", spécialiste des Roms, les connait tous. Elle leur rendait visite régulièrement, chaque semaine. Le camp s'était installé en début d'année.
Les baraquements du camp de Roms de la Fourragère, avant l'incendie, le 11 février dernier.
Les baraquements du camp de Roms de la Fourragère, avant l'incendie, le 11 février dernier. © Jane Bouvier, association "L'école au présent"
La jeune femme est en colère, elle connaissait l'homme de 45 ans décédé dans l'incendie :

Il s'appelait Sorin, il venait de Roumanie. La précarité c'est ça : on peut mourir de pauvreté quand on vit dans une cabane en bois ! 

Le camp de Roms avant l'incendie. Des baraques en bois qui ont pris feu rapidement la nuit du 15 septembre 2020.
Le camp de Roms avant l'incendie. Des baraques en bois qui ont pris feu rapidement la nuit du 15 septembre 2020. © Jane Bouvier, association "L'école au présent"

La mairie m'a appelée, c'est une première

La jeune femme sent un changement avec la nouvelle municipalité de Marseille :

La mairie m'a appelée dans la nuit c'est une première, c'est incoyable pour moi ! Ils ont ouvert le gymnase des Caillols, envoyé le Samu Social qui a amené de la nourriture et des vêtements, et m'ont garanti que les réfugiés pourront y rester jusqu'à ce que l'Etat leur trouve une solution d'hébergement ! 

Jane Bouvier avait réussi à scolariser à la rentrée cinq enfants, trois en école élémentaire, un en maternelle et une jeune fille en collège... Un travail de longue haleine... Tout est remis en cause.

Je venais d'installer les enfants dans leurs écoles, c'est terrible. Tout est à recommencer. Tout est remis en cause avec la précarite, ils ont tout perdu.

Les engagements de la ville

Via un communiqué, la nouvelle municipalité annonce qu'elle a réquisitionné le gymnase, et confirme qu'elle maintiendra le gymnase ouvert tant que le relogement de l'intégralité des personnes prises en charge n'est pas effectif et assurera dans l'intervalle, en lien avec les associations présentes sur le site, la distribution d'eau, de nourriture, de vêtements et de kit d'hygiène pour toutes et tous.

A plus long terme, la Mairie s'engage de façon résolue dans une politique humaniste afin de permettre à l'ensemble des habitants de notre ville de s'y loger et d'y construire leur vie et celles de leurs enfants de façon digne et respectueuse des droits fondamentaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers