• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La meilleure pizza de France sort d'un four de la Bouilladisse

Bruno Saimpaul, meilleur pizzaïolo de France 2019. / © Bruno Saimpaul
Bruno Saimpaul, meilleur pizzaïolo de France 2019. / © Bruno Saimpaul

Bruno Saimpaul a été sacré meilleur pizzaïolo de France le 2 avril au salon Paripizza, porte de Versailles. C'est une consécration à laquelle le jeune homme de 29 ans ne s'attendait pas, un an à peine après s'être lancé dans l'aventure.

Par Annie Vergnenegre

Bruno Saimpaul est encore sur un petit nuage. Ses habitués devront attendre quelques jours pour déguster à nouveau ses délicieuses pizzas au hameau du Pigeonnier à la Bouilladisse, près de Marseille.
 
© DR
© DR

A 29 ans, Bruno Saimpaul est le nouveau champion de France de pizza. "C'est un honneur, je ne m'y attendais pas", déclare le jeune homme, un peu dépassé par la soudaineté des événements. 

Brandade de morue et tomates confites

Il faut dire qu'en un an, il s'en est passé des choses dans la vie de Bruno. Classé 9e sur 10 à la première sélection régionale à Avignon, il a fini premier quelques semaines plus tard aux Pennes-Mirabeau. 

"J'ai gagné avec la première version de la pizza que j'ai continué à améliorer pour la finale à Paris" explique-t-il. 

La recette du succès, c'est la "Balade de Méditerranée" à la brandade de morue et tomates confites. Ce qui a conquis les papilles du jury d'expert, c'est ce croustillant savamment apporté par des chips de pommes de terre. Tout comme le travail sur la pâte.

Mariage de saveurs

"J'utilise cinq farines différentes et bio, révèle Bruno, avec une longue fermentation, qui rend la pâte plus légère et digeste. Le Provençal a aussi réussi un mariage harmonieux des saveurs.

"J'ai apporté de la douceur à la brandade, qui est assez forte, avec des noisettes qui donnent un goût praliné. Ça fait une pizza agréable pour l'apéro". 
 
Bruno Saimpaul et son formateur John Bergh sur le podium du salon Parizza. / © DR
Bruno Saimpaul et son formateur John Bergh sur le podium du salon Parizza. / © DR

Le souvenir le plus marquant pour Bruno, le jour de la finale, c'est quand il est tombé dans les bras de son formateur John Bergh, avec qui il s'est formé, à son école de Meyrargues, avant d'ouvrir son camion pizza il y a un an. 

Et maintenant ?

Tout à son bonheur d'avoir décroché le titre, Bruno ne sait pas encore ce qu'il va faire après. Reprendra-t-il sa fourgonnette, sa carte d'une quinzaine de pizzas classiques, et la recette originale de sa pizza de la semaine ? La demande risque d'exploser avec sa nouvelle notoriété. "J'ai plusieurs projets", dit-il simplement. Il veut prendre le temps de réflechir à l'avenir.

Une chose est sûre, Bruno Saimpaul ne sacrifiera pas la qualité à la quantité. Il met un point d'honneur à travailler avec les produits frais et locaux qui lui ont permis de s'imposer au fil de l'année face à 400 concurrents à travers la France. 

Reconnaissant envers ses clients qui l'ont encouragé dans son entreprise, c'est avec eux qu'il fêtera son prix, dans son hameau natal du Pigeonnnier, à la Bouilladisse.
 

 

Sur le même sujet

Bernard Asso Candidat LR aux élections européennes Vice-président du Conseil départemental

Les + Lus