Rafle du Vieux-Port à Marseille : une enquête ouverte pour "crimes contre l'humanité"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Le 24 janvier 1943, le quartier Saint-Jean de Marseille est évacué par les autorités françaises et allemandes.
Le 24 janvier 1943, le quartier Saint-Jean de Marseille est évacué par les autorités françaises et allemandes.

Plus de 75 ans après la rafle du Vieux Port à Marseille, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "crimes contre l'humanité" pour retrouver d'éventuels responsables encore en vie des persécutions et du transfert forcé en 1943 d'au moins 20.000 Marseillais.

C'est une victoire pour les victimes qui réclamaient la reconnaissance  de la Rafle du Vieux Port. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "crimes contre l'humanité" en vue de retrouver d'éventuels responsables encore en vie, 75 ans après les persécutions et le transfert forcé en 1943 d'au moins 20.000 Marseillais. 

L'enquête a été ouverte le 29 mai par le pôle du parquet de Paris spécialisé dans ce type de crimes imprescriptibles, suite à une plainte déposée par un avocat marseillais, Me Pascal Luongo, au nom de survivants de cet épisode relativement méconnu de la Seconde Guerre mondiale.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.