Règlements de comptes : hausse de 65% dans le sud en 2020, stabilité à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône

Le nombre des règlements de comptes a explosé dans le sud de la France en 2020, avec une hausse de 65%, malgré une tendance à la stabilité à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, a déclaré lors d'un point presse le directeur zonal de la police judiciaire, Eric Arella.
 

Septembre 2018, Rue Roger Salengro, 15eme arrondissement de Marseille, un homme abattu au volant de sa BMW
Septembre 2018, Rue Roger Salengro, 15eme arrondissement de Marseille, un homme abattu au volant de sa BMW © Maxppp/Frédéric Speich

Lors d'une conférence de presse aux côtés de Frédérique Camilleri, préfète de police des Bouches-du-Rhône, le patron de la police judiciaire Eric Arella a déclaré :

"Les forces de l'ordre ont enregistré en 2020 une hausse nationale des règlements de comptes qui est particulièrement nette, +65% d'augmentation, sur la zone de défense sud qui va de Toulouse à Bonifacio. Dans les Bouches-du-Rhône a contrario, le niveau de règlements de compte s'est maintenu, avec 12 personnes tuées en 2020 contre 11 en 2019" 

Plus précisement à Marseille, 9 faits et 8 morts ont été comptabilisés, a indiqué Frédérique Camilleri qui a rajouté :
 

"Ce chiffre, quasiment stable sur les dernières années, est moitié moins important qu'il ne l'était au début de la décennie...Ceci est à mettre à l'actif d'une meilleure connaissance des réseaux, ce qui permet aussi de développer une stratégie d'anticipation qui permet d'interpeller des personnes qui s'apprêtent à commettre des assassinats"

Le directeur zonal de la PJ, Eric Arella a ensuite enfoncé le clou :

 "Cette tendance à la baisse s'affirme depuis quatre ans. Dans la première moitié des années 2010, il y avait grosso modo une moyenne de 2 règlements de comptes par mois. Depuis 2017, on est clairement sur une moyenne d'un par mois. Le constat est moins inquiétant"


Pour le patron de la PJ, cette baisse dans les Bouches-du-Rhône est à mettre à l'actif "d'une mobilisation de tous les services dont la police judiciaire qui est saisie de ces Dossiers, l'an dernier, trois dossiers ont été élucidés et quatre règlements de comptes ont été déjoués".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité faits divers règlements de comptes