Services réanimation tendus : deux patients Covid évacués de Marseille à Saint-Brieuc

Vendredi matin, deux personnes ont été transférées des hôpitaux de Marseille jusqu’en Bretagne. Des transferts inter-régions qui s’opèrent pour libérer des places alors que les services de réanimation des Bouches-du-Rhône sont sous tension en raison de la crise du Covid-19.

Service réanimation à l'hôpital de la Timone ( APHM ) de Marseille.
Service réanimation à l'hôpital de la Timone ( APHM ) de Marseille. © Frédéric SPEICH / MaxPPP

Dans la matinée de vendredi, deux patients à Marseille ont été évacués, par avion, jusqu’en Bretagne. Si nous ignorons leurs âges respectifs, nous savons en revanche qu’ils étaient en soins intensifs à l’hôpital de la Timone et à l’hôpital Nord. Des services de réanimation "très tendus en ce moment", selon l’APHM.

Le SAMU les a donc récupérés et a assuré leur transfert jusqu’à l’aéroport d’Aix Les Milles. Ils les accompagnent actuellement par voie aérienne, direction le centre hospitalier de Saint-Brieuc.

Dans son dernier communiqué, l'agence régionale de santé a d'ailleurs fait le point sur la situation épidémique en Provence-Alpes Côte d'Azur au 29 janvier 2021. 

L'ARS PACA a également indiqué le nombre total d'évacuations depuis la troisième vague et nous a confié que "les transferts se décident au jour le jour en fonction de la situation" et ne peuvent donc pas être anticipés. Pour soulager les services de réanimation, six évacuations sanitaires ont tout de même été organisées cette semaine.

Deux patients du CHU de Nice ont été transférés vers le Centre Hospitalier de Vannes en Bretagne ; et deux patients du CH d'Avignon vers le CHU de Montpellier et la Clinique Saint Jean en région Occitanie. 

Depuis le début du mois de janvier, les services hospitaliers sont quasi surchargés et flirtent avec des taux d'occupation de lits de réanimation à plus de 90%. Jeudi, dans les Bouches-du-Rhône, le taux était de 91,7%. Certains départements voisins ont même atteint plusieurs fois des pics à 100%.

Le taux d'incidence est l'un des critères les plus importants pour évaluer la fréquence et la vitesse d'apparition de la Covid-19. Il rapporte donc le nombre de nouveaux cas de cette pathologie pendant une période donnée. 

Dans les Bouches-du-Rhône, le taux d'incidence quotidien est ainsi de 89,6, soit presque deux fois plus que celui national qui est lui de 46,8.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19