Teqball : un sport à la croisée du foot et du tennis de table.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Inas Hamou Aldja

Les quartiers marseillais se rencontrent autour de la finale du Teqball Tour ce vendredi 19 août à partir de 17 h 00 au Vieux-Port. Un sport né d'un croisement entre le football et le tennis de table qui tend à s'institutionnaliser.

Le "Teqball" : une discipline méconnue pour la plupart d’entre nous.

Tout commence en 2015 quand un ex-footballeur hongrois a imaginé une autre façon de jouer au football. Plus jeune, Gabor Borsanyi avait pour habitude de jouer avec ses amis dans le quartier d’Ujpest. Lassé des techniques traditionnelles du foot, il réinventa ce sport en le mixant avec le tennis de table. Avec l’aide de Viktor Huszar, informaticien, ils décident d’instaurer des règles à ce nouvel art.

Comme au football, il est interdit de frapper le ballon avec les mains. Comme au tennis de table, il est obligatoire de faire rebondir le ballon sur la table.  

Pour jouer, une table « teqboard » est indispensable. Courbée, elle permet au ballon de rebondir et rend la pratique sportive plus agréable. Un ballon de foot, un joueur affrontant l’autre et le départ est donné. Il est également possible de jouer en doublons, mais attention le ballon doit rebondir sur le plateau du camp adverse.

Ce qui rend la pratique de ce sport plus en vogue, c’est son adoption par les plus grands joueurs mondiaux, tels que Lionel Messi ou Neymar Jr. Pourtant, en France, ce jeu se jouait déjà dans les cours d'école ou aux pieds des immeubles. "Quand on était petit, on aimait jouer à ce jeu au quartier, on appelait ça « la brésilienne » mais on n'avait pas de table, on faisait avec les moyens du bord", nous raconte Fallah Mansoibou, fondateur de l'association "Voyons Plus Loin" qui organise le Teqball Tour à Marseille. 

Un sport innovant pour tisser du lien social


Depuis l'arrivée de cette nouvelle pratique sportive en France, Fallah Mansoibou n'a pas hésité une seconde à l'adopter dans la ville de Marseille. "J’aime la nouveauté, alors en proposant cette activité différente, ils étaient, au départ, surpris de ne pas jouer avec une raquette, mais au fur et à mesure avec de l’entraînement, la passion est arrivée", confie-t-il. 


Les qualifications ont eu lieu dans différents quartiers : Frais Vallon, La Soude, Busserine, Airbel, Felix Pyat. Des quartiers Nord aux quartiers Sud en passant par le centre-ville, tous étaient invités à jouer. Pour le dernier terrain de jeu, le tournoi de Teqball fait escale au vieux port, un lieu emblématique qui rassemble tous les marseillais. Pour certains, l'absence de mobilité est un frein à ces rencontres inter-quartiers. Alors, cet événement est une aubaine pour enfin jouer ensemble.


"Inclusif, mixte et intergénérationnel." Fallah Mansoibou insiste : ces notions sont les piliers de sa méthode de travail. Lors de chaque tournoi, une seule personne était qualifiée par quartier, pour enfin disputer la grande finale qui a lieu ce vendredi 19 août sur le quai de la fraternité, dans le 13 001.

 

Marseille à l'honneur du Teqball français

C’est la fin de l'aventure pour ce tournoi de Teqball marseillais mais le début d’un nouveau challenge : la finale nationale en fin d’année, qui se jouera à Marseille au palais des sports. La ville est à l’honneur et Fallah Mansoibou s’en réjouit : "je suis heureux de me dire que Marseille a contribué à développer le Teqball à l’échelle nationale. J’ai eu de bons retours de la fédération du Teqball France. On nous fait confiance."

L’année dernière, pour le premier tournoi de ce genre en France, ce sont deux Marseillais originaires du 15ème arrondissement qui ont remporté la finale nationale : Walid Soudi et Neili Rahal. Fallah Mansoibou en garde un souvenir qu’il n’est pas près d’oublier et qui le motive à développer cette discipline au niveau local et national.

"Quand ils ont gagné, on est monté à Paris pour rencontrer Nathalia Guitler, c’est une influenceuse et une grande star mondiale du football avec 2 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. C’est une référence dans le milieu du sport et une proche de Neymar Jr. Leurs yeux pétillaient, c’était magnifique."

Fallah Mansoibou

Pour partager leurs expériences, et remettre leur titre en jeu, les deux champions de Teqball seront présents demain dès 17h.


Redonner l’espoir. C’est l’aspiration principale de Fallah Mansoibou. Il souhaite plus que tout donner la possibilité aux jeunes, à travers "une animation qui se fait en bas de chez eux", d’ouvrir le champ des possibles.

Des récompenses attrayantes 

Cette année, l'enjeu est de taille. Pour les futurs gagnants du tournoi national de Teqball français en 2023, il sera possible de participer à la compétition au niveau international qui aura lieu au Brésil. De quoi garder les joueurs déterminés. Pour tenter sa chance et s’initier à ce nouveau sport, de nouveau clubs seront mis en avant. La mairie et la métropole souhaitent pérenniser ce projet en mettant en place des équipements de Teqboard sur tout le territoire marseillais. 

"C’est comme le baby-foot, on met tout en œuvre pour en avoir un petit peu partout afin que tout le monde puisse s’entraîner pour les prochaines années, une fois prêt, il y aura des sélections selon les niveaux et chaque joueur pourra s’élancer dans les compétitions" explique Fallah Mansoibou, qui voit l'avenir en grand. "Aujourd’hui, j’aimerais que Marseille soit un laboratoire de développement du Teqball". Pour lui, tout est propice à institutionnaliser ce sport dans la cité phocéenne : "Le paysage, le climat, les structures… jouer à l’intérieur ou à l’extérieur est un réel avantage qu'offre la ville".  



Au programme, un tournoi divertissant, ludique et sportif. Pour débuter, il est possible de s'initier avant le départ des matchs. Entre les duels des finalistes, des invités : L’oiseau Tyson, influenceur emblématique marseillais ainsi que Moussa Camara et Almamy Kanoute, acteurs du film Les Misérables vont s’affronter autour de la "teqboard".

Pour clôturer, les spectateurs assisteront à un show et à la remise des récompenses. L’OM, accompagné de FootKorner, feront une dotation et des cadeaux, dans l'espoir de faire plaisir aux grands vainqueurs et de motiver les jeunes Marseillais à participer à la prochaine saison. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité