Cet article date de plus de 7 ans

16èmes de finale : L'OGCNice bien décidé à ne pas être sous la coupe de l'OM

Marseille et Nice s'affrontent, ce soir (21h), au Vélodrome, en 16èmes de finale de la Coupe de France, pour un derby de la dernière Coupe après leur élimination respective en Coupe de la Ligue.
La Coupe de France réserve un nouvel adversaire de poids aux Marseillais. Après Reims, que les hommes de José Anigo ont éliminé en 32e de finale (2-0 a.p.), c'est un autre pensionnaire de L1 qui va tenter sa chance au Vélodrome.
Comme les Marseillais, les Niçois n'ont plus que cette épreuve pour tenter d'obtenir un trophée cette saison. Les deux adversaires ont été éliminés la semaine dernière en 1/4 de finalede la coupe de la Ligue, l'OM est tombé à Lyon (1-2) et le Gym à Nantes (3-4).
En championnat, ils sont lâchés par le duo PSG-Monaco et seuls les Marseillais, qui comptent un match retard après le report d'OM-Valenciennes (20ème journée) pour cause de fortes pluies, peuvent encore rêver revenir sur la troisième marche du podium.
"J'aime cette compétition car elle a une histoire avec l'OM et c'est une belle histoire", rappelle José Anigo : Son équipe détient le record des victoires dans cette compétition (10). L'OM reste sur 5 qualifications aux dépens des Niçois dans les 2 coupes nationales, la dernière en 1/2 finale de Coupe de la Ligue 2012 (2-1).
"C'est toujours des matches particuliers avec de la vie, c'est un vrai derby par rapport à d'autres", détaille encore le coach marseillais. "Avec une rivalité que j'ai toujours connu".

Nice tire la langue :

Côté niçois, Claude Puel a des soucis. Son équipe tire la langue début 2014. Ses Aiglons vont livrer au Vélodrome leur 5ème match, pour un 4ème déplacement, en 17 jours. "Dire que nous allons nous présenter avec le meilleur effectif et la fraîcheur nécessaire serait mentir". L'entraîneur azuréen reste quand même optimiste: "Nous n'irons pas à Marseille en victime. Il est important de continuer dans la même dynamique".
Le milieu niçois Fabrice Abriel tient lui à rappeler qu' "après la série noire de l'automne --sept défaites d'affilée-- cela aurait explosé dans pas mal de groupes".
"Mais nous n'avons pas abdiqué car nous avions le sentiment d'être dans la bonne direction, avec le bon coach, de continuer à bien bosser", glisse-t-il. A l'image de Dario (NDLR Cvitanich, pas de but entre la 13ème et la 21ème journée) qui a continué à travailler et qui vient de marquer 2 fois (à Nantes et contre Sochaux). "Nous savions que nous étions capables de redresser la situation". 

Composition OGCNice :
Ospina, Palun, Genevois, K. Gomis, Kolodziejczak, N. Mendy, Digard (cap.), Bruins, Abriel, Brüls, 
Cvitanich                                                                                                

Plans revus après le report du match contre Valenciennes :

Cette fraîcheur qui fait défaut aux Niçois pourrait faire la différence. Car les Marseillais, eux, n'ont pas joué le week-end dernier. "J'avais prévu certaines
choses face à Valenciennes, d'autres pour Nice. Le report du premier va m'obliger à revoir mes plans. Faire un +mix+ de ce qui était prévu. 
Cela concerne plusieurs joueurs, notamment Mathieu Valbuena
", confie Anigo, qui réfléchit à relancer son meneur, seulement de retour de blessure dans le groupe marseillais depuis la victoire à Annecy face à Evian (2-1).
Pour les buts, c'est en revanche plus clair: "Steve Mandanda débutera".

Composition OM :
Mandanda (cap), Fanni, Nkoulou, S. Diawara, Morel, Lémina, Romao, Cheyrou, Valbuena, Thauvin, Gignac                                                                                 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe de france sport football ogc nice