Cet article date de plus de 4 ans

L'ancien maire de Marseille Robert-Paul Vigouroux est décédé à 94 ans

Robert-Paul Vigouroux est décédé. Neurochirurgien de formation, il avait succédé à Gaston Defferre à la mairie de Marseille. Il avait 94 ans.
L'ancien maire de Marseille, Robert-Paul Vigouroux est décédé à l'âge de 94 ans, selon une information publiée ce dimanche par RTL de Marseille. Neurochirurgien, il avait pris la succession de Gaston Defferre après sa mort, en 1986.

Il a dirigé la deuxième ville de France jusqu'en 1995. Maire par défaut, il s'impose avec son équipe de Majorité Marseille aux élections municipales de 1989. Il remporte les huit mairies de secteur. Un grand chelem que personne avant lui n'avait jamais réalisé. 

Initiateur d'Euroméditerranée


Il est considéré comme l'initiateur de plusieurs grands projets d'aménagement de la deuxième ville de France, dont certains, comme le vaste quartier Euroméditerranée, continuent de transformer la métropole méditerranéenne.

Outre son mandat local, Robert Vigouroux était entré en 1989 au Sénat, rattaché administrativement au groupe PS, avant de s'inscrire au groupe RDSE en 1994. Il ne s'était pas représenté lors des sénatoriales de 1998. Né le 21 mars 1923 à Paris, il avait d'abord mené une brillante carrière de médecin. Depuis sa retraite de la vie politique, ce père de cinq enfants s'était adonné notamment à la peinture et à l'écriture, signant une dizaine de romans.

durée de la vidéo: 03 min 54
Robert Vigouroux est décédé

Communiqué de Jean-Claude Gaudin 

"C'est avec beaucoup d'émotion que j'apprends la mort de Robert Vigouroux. Je tiens à rendre hommage à ce neurochirurgien au talent mondialement reconnu qui a profondément contribué au rayonnement de l'excellence médicale marseillaise. Robert Vigouroux fut mon prédécesseur à la mairie de Marseille et nous avons su collaborer, alors que je présidais la région Provence Alpes Côte-d'Azur, au service de Marseille et des Marseillais.

Nous avons fondé ensemble Euroméditerranée, dont le projet nous avait été accordé par Edouard Balladur, le premier ministre de l'époque, et qui est devenu le véritable poumon du développement économique et du rayonnement de Marseille au-delà d'un grand projet de rénovation urbaine.

Robert Vigouroux avait créé Marseille Espérance dont j'ai tenu à développer sans cesse l'influence. Cette institution renforce l'entente entre les communautés de notre ville et constitue un élément déterminant d'un savoir-vivre ensemble essentiel dans le contexte actuel. Au nom de l'ensemble du conseil municipal, j'adresse à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets